segorama-segolene-royal

En poursuivant votre navigation sur Segorama, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services.

Le PS craint une hausse de la TVA à la rentrée

Le gouvernement étant privé de marges de manoeuvre budgétaires en raison d'une faible croissance, les Français vont découvrir à la rentrée de "très mauvaises nouvelles" fiscales dont une hausse de la TVA, estime Benoît Hamon, porte-parole du Parti socialiste.

"Le 'choc Sarkozy' qui aurait dû se répercuter sur les entreprises n'a pas existé au deuxième trimestre. Ce choc n'existe pas sur l'économie et pire, les marges de manoeuvre (...) ont été utilisées à des fins dont on sait qu'elles sont relativement stériles sur le plan économique", a-t-il déploré sur BFM.

"Il nous manquera donc des recettes fiscales pour atteindre les objectifs en matière de déficit public (...) Il faudra y faire face soit en taillant dans les dépenses publiques, ce que le gouvernement a commencé à faire en réduisant le nombre de fonctionnaires, ou en augmentant la fiscalité", a souligné le député européen.

"Je crois que ce qui s'annonce c'est une mesure qui sera très impopulaire qui sera la fameuse TVA sociale qui viendra au secours non seulement des régimes sociaux mais au secours du budget de l'Etat qui sera incapable d'honorer ses engagements en matière budgétaire", a-t-il prévenu.

Lire la dépêche Reuters:

Actualités - Revue de presse