segorama-segolene-royal

En poursuivant votre navigation sur Segorama, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services.

Peillon (PS) prône "des assises de la gauche" pour dépasser les partis

Vincent Peillon, l'un des "quadras" du PS, a préconisé mercredi "des assises de la gauche et des progressistes", estimant qu'il faut "transgresser les frontières" des appareils pour accoucher d'un nouveau grand parti de gauche.

"Si nous voulons ouvrir un nouveau cycle politique, des assises de la gauche et des progressistes doivent être lancées avant le congrès du Parti socialiste", écrit le député européen dans une tribune à paraître jeudi dans Le Nouvel Observateur.

Ces assises réuniraient, outre les socialistes, "les écologistes, les communistes, les démocrates, les radicaux, les citoyens (...)", et "le congrès de refondation devra être l'aboutissement de ce processus", précise-t-il.

Selon Vincent Peillon, la gauche doit "transgresser les frontières d'appareils politiques qui se survivent pour des raisons qui n'ont plus lieu d'être".

"Si nous ne faisons pas cela, nous reproduirons les mêmes enfermements, les mêmes malentendus, et nous laisserons la gauche dans l'état où nous la trouvons aujourd'hui, divisée, fragilisée, repliée, méfiante et sans perspective réellement novatrice et mobilisatrice", ajoute-t-il.
(...)
Il appelle la gauche à s'"affranchir des oripeaux gauchistes et tribuniciens". "Ce n'est pas capituler que de vouloir gouverner et agir, ce n'est pas honteux que de chercher à comprendre le monde tel qu'il est, ce n'est pas trahir que de vouloir faire tomber le mur de Berlin dans nos têtes".

Lire la dépêche AFP:

Actualités - Revue de presse