segorama-segolene-royal

En poursuivant votre navigation sur Segorama, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services.

La gauche devrait se réunir mardi pour lancer la riposte à Sarkozy

Un peu plus de quatre mois après la défaite de la gauche à la présidentielle, François Hollande (PS), Marie-George Buffet (PCF), Cécile Duflot (Verts) et Olivier Besancenot (LCR) devaient débattre en milieu d'après-midi de l'avenir de la gauche sur un stand de la Fête de l'Humanité, qui s'est ouverte vendredi au parc de La Courneuve (Seine-Saint-Denis). Ils devraient à cette occasion décider de se retrouver dès mardi pour une première réunion de "riposte" à Nicolas Sarkozy.

La semaine passée, la LCR et le PCF avaient émis cette proposition. Samedi, la patronne du PCF a de nouveau suggéré de réunir le groupe de riposte de la gauche "mardi, jour où Nicolas Sarkozy fait son soi-disant discours sur le social". Selon un de ses proches, le Premier secrétaire du PS devrait donner son feu vert à cette initiative lors du débat avec ses partenaires de gauche.

Quelques minutes avant, Marie-George Buffet a exhorté la gauche à sortir de son attentisme. "Je veux dire aux forces de gauche: soyons à la hauteur!". "Nous sommes le 15 septembre et il ne s'est toujours rien passé", a-t-elle grondé. Elle a appelé à un autre "grand rassemblement" le 27 octobre sur l'école, l'emploi, les salaires, la santé ou encore les retraites.

"La Sarkomania, c'est terminé ici!", a-t-elle lâché. Inquiète d'une possible droitisation du PS, elle a montré du doigt les socialistes qui "en viennent à applaudir à la remise en cause des régimes spéciaux ou à celle des 35 heures". "Nous ne voulons pas refonder la gauche pour la faire tomber à droite", a-t-elle sévèrement averti... Lire la dépêche Associated Press:

Actualités - Revue de presse