segorama-segolene-royal

En poursuivant votre navigation sur Segorama, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services.

Pouvoir d'achat: Chérèque regrette les "cadeaux fiscaux" et préconise du donnant-donnant

A l'approche de la conférence sur le pouvoir d'achat, pour laquelle il ne nourrit guère d'"illusions", le secrétaire général de la CFDT François Chérèque renvoie le gouvernement à ses responsabilités en matière de croissance tout en regrettant sa politique de "cadeaux fiscaux".

"La seule façon d'augmenter le pouvoir d'achat est de créer de la croissance. Le gouvernement a préféré des cadeaux fiscaux à un investissement sur la recherche, l'innovation, la formation. C'est une erreur de stratégie", martèle-t-il dans un entretien paraissant lundi dans "La Tribune".

Pour compenser, "la CFDT propose de regarder les effets induits par les allègements de charges sur les carrières et les salaires et de réfléchir sur les contreparties à demander aux entreprises en termes de déroulements de carrière, de formation et éventuellement de recherche et d'innovation", explique M. Chérèque.

Observant qu'une entreprise "n'a pas intérêt à augmenter les bas salaires parce qu'elle perd les aides", il préconise de "sortir de ce cercle vicieux", mais constate que le problème est plus large. Selon lui, "pour donner du pouvoir d'achat, il faut aussi s'attaquer aux problèmes du logement, de la protection sociale complémentaire et du transport". Et "au risque de heurter les plus libéraux, il faut oser prendre des mesures de blocage des prix des loyers" (...)

Lire la suite de la dépêche Associated Press:

Actualités - Revue de presse