segorama-segolene-royal

En poursuivant votre navigation sur Segorama, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services.

Nicolas Sarkozy en chute de sept points au baromètre TNS-Sofres

La cote de popularité de Nicolas Sarkozy chute de sept points  en octobre au baromètre TNS-Sofres pour Le Figaro Magazine (selon un échantillon de 1.000 personnes interrogées les 26 et 27 septembre).

Le président de la République est crédité de 57% d'opinions positives, contre 64% en septembre, tandis que 40% des personnes interrogées ne lui font pas confiance (+8).

Le Premier ministre, François Fillon, perd quant à lui un point à 52%, et 42% de sondés ne lui font pas confiance (+3).

Les français expriment leur  inquiétude en ce qui concerne la situation économique et sociale.

Ils sont 58% (+5) à estimer que les choses vont plus mal, contre 21% (-4) à penser le contraire.

Une forte majorité, 67% (+11), dit craindre de nombreux conflits sociaux et 69% (+6) juge inefficace la politique gouvernementale de lutte contre le chômage. Le pourcentage monte à 80% (+4) en ce qui concerne la lutte contre la hausse des prix.

Les derniers indicateurs économiques ajoutés aux mises en garde européennes sur les déficits publics de la France, ne sont pas de nature à rassurer l'opinion publique française.

"Il y a un décalage avec le gouvernement, qui dit que la croissance va rester à 2-2,5%", souligne Jean-François Doridot de l'institut Ipsos. "Du coup, les gens s'interrogent sur un président qui s'est construit sur la volonté de faire de la politique autrement. Ils ont l'impression de revenir à une réalité plus classique."

Il estime aussi que la mise en oeuvre de la défiscalisation des heures supplémentaires aura valeur de test.

"(C'est) la mise en application du slogan 'travailler plus pour gagner plus'. Et là, le problème, c'est que le gouvernement n'a pas vraiment la main", dit-il.

Un autre rendez-vous, plus proche, aura également valeur de test de l'état de l'opinion et de la capacité de mobilisation des syndicats : la journée de grève du 18 octobre contre la réforme des régimes spéciaux de retraite.

Lire les dépêche :

Actualités - Revue de presse