segorama-segolene-royal

En poursuivant votre navigation sur Segorama, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services.

Passe d'armes Dati-Montebourg à propos du projet de loi sur la corruption

A la ministre qui soulignait que "dans la lutte contre la corruption, il n'y a de place ni pour le cynisme, ni pour le fatalisme", M. Montebourg a d'abord prodigué les "encouragements" de son groupe sur "les avancées" du textes.

Un compliment aussitôt suivi d'une violente charge contre un projet qui s'attaque, selon lui, à des "infractions théoriques" alors que d'autres infractions demandent un répression concrète.

Il a critiqué le projet de dépénalisation en matière financière ainsi que le "mouvement de caporalisation du parquet", dans une allusion à la mutation forcée du procureur général d'Agen Bernard Blais.

"Vous voulez lutter contre la corruption avec des procureurs aux bras coupés, aux langues silencieuses et aux jambes qui disparaissent. Vous voulez des procureurs, inertes, à vos ordres", a-t-il lancé en interpellant aussi la ministre sur le manque de moyens des pôles financiers.

L'orateur socialiste a encore demandé des explications à Mme Dati sur "les enterrements de première classe des affaires économiques et financières"...

Lire la dépêche complète de l'AFP:

Actualités - Revue de presse