segorama-segolene-royal

En poursuivant votre navigation sur Segorama, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services.

Pour le PS, la semaine sociale marque la fin de l'état de grâce

La semaine sociale qui s'annonce marque "la fin de l'état de grâce" pour le président et le gouvernement, estime le député socialiste de Paris, Jean-Christophe Cambadélis...

"C'est un petit tournant dans le quinquennat, nous ne sommes pas encore dans la disgrâce mais dans la contestation tous azimuts", s'est-il félicité. "Le pouvoir ne se rend pas compte de l'ampleur de la contestation".

Le député parisien a dénoncé "fausses notes" et "fausses pistes" du gouvernement - sur les franchises - ainsi que le "conflit ouvert" entre Nicolas Sarkozy et Dominique de Villepin à propos d'EADS qui prend une "dimension d'affaire d'Etat qui finit par abimer la France".

"Dans tous les domaines, sur la remise en cause de la carte judiciaire, par exemple, on voit que le gouvernement est confronté à des difficultés multiples, sans compter la plus importante sur le retournement de la conjoncture économique à laquelle la France est confrontée", a-t-il souligné.

"Cette semaine est donc une semaine noire pour le pouvoir, une semaine difficile, une semaine où le mécontentement grandit et où les interrogations s'accumulent dans tous les domaines de la vie publique", a-t-il insisté.

Lire la dépêche Reuters:

Actualités - Revue de presse