segorama-segolene-royal

En poursuivant votre navigation sur Segorama, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services.

Série de "couacs" cette semaine dans la majorité à l'Assemblée

La majorité UMP-Nouveau centre (NC) a connu cette semaine à l'Assemblée nationale une série de "couacs" et à plusieurs reprises la séance a du être suspendue faute d'une nombre suffisant de députés de droite dans l'hémicycle.

Alors que se poursuivait vendredi l'examen du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2008, le président de séance, le socialiste Jean-Marie Le Guen, a dû suspendre les travaux à trois reprises, la gauche étant alors majoritaire dans l'hémicycle.

Pourtant, la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, avait tenté de gagner du temps en se lançant dans une longue intervention, n'hésitant pas à lire des passages d'un rapport.

"Vous n'allez pas nous lire le Bottin," lui lança le socialiste Jérôme Cahuzac tandis que plusieurs de ses collègues interrompaient l'intervention du ministre par des "ils (NDLR les élus de la majorité) ne viendront pas".

Ainsi, lors d'une suspension de séance, plusieurs députés UMP, sous le regard amusé d'élus socialistes, sont venus remercier le député socialiste de Paris pour sa mansuétude.

Le socialiste Christian Paul, un des orateurs socialistes dans ce débat, dans un rappel au règlement, a accusé les députés de l'UMP de "déserter" l'hémicycle afin de ne pas "voter les franchises médicales" prévues dans le projet de budget de la Sécurité sociale...

Lire la dépêche Reuters:
A lire aussi dans le Monde:
  • La majorité s'agace de la méthode Sarkozy
    Simple passage à vide, ou début de dépression ? Le diagnostic reste incertain. Une chose est sûre : l'incompréhension grandit entre le gouvernement et sa majorité.

Actualités - Revue de presse