segorama-segolene-royal

En poursuivant votre navigation sur Segorama, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services.

Pour le PS, la visite de Nicolas Sarkozy aux cheminots est "une provocation"

La visite du président de la République dans un centre de maintenance de la SNCF, vendredi 26 octobre, à peine une semaine après les conflits sociaux qui ont paralysé les transports, a provoqué la colère du Parti socialiste, qui a dénoncé une "stratégie délibérée de confrontation" et "une provocation". "C'est la surprise que de voir Nicolas Sarkozy aller (...) expliquer aux cheminots que ce n'est pas la rue qui doit donner son avis quand les urnes ont déjà parlé" , a ainsi déclaré Bénoît Hamon, porte-parole du PS.

M. Sarkozy est allé à la rencontre des salariés du centre de maintenance du Landy, à Saint-Denis, où 73 % des employés avaient débrayé lors du mouvement social du jeudi 18 octobre. Il s'agissait de la première visite d'un président à la SNCF depuis François Mitterrand, en 1983. Lors du dialogue avec les responsables syndicaux, le chef de l'Etat a notamment été interpellé par Fabien Monteil, de SUD-Rail, qui lui a dit qu'un accord n'était pas probable. "Donc je pense que c'est la rue qui va parler. Ça c'est toujours passé comme ça et à chaque fois, on a fait plier tous les premiers ministres."...

Lire l'article du Monde:
Lire l'article de Libé:
Lire les dépêches d'agence:


Lire l'article d'Arrêt sur Images:

Actualités - Revue de presse