segorama-segolene-royal

En poursuivant votre navigation sur Segorama, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services.

Cote de confiance: Sarkozy perd 4 points, Fillon 8

(AFP ) - La cote de confiance de Nicolas Sarkozy baisse de quatre points par rapport à octobre à 53%, et celle de François Fillon chute de huit points à 44%, selon le baromètre TNS-Sofres pour le Figaro Magazine à paraître samedi 3 novembre, rendu public mercredi.

Le président de la République voit la confiance placée en lui pour "résoudre les problèmes qui se posent à la France" passer de 57% à 53% un mois. Sur deux mois, M. Sarkozy a vu sa cote de confiance baisser de 11 points (64% en septembre), selon ce baromètre.

Le taux de ceux qui ne lui font pas confiance augmente de 2 points à 42%, soit dix points de plus qu'il y a deux mois. 5% ne se prononcent pas (+2).

Le Premier ministre, qui bénéficiait d'une cote de confiance de 52% le mois dernier, décroche de huit points à 44%. Surtout, les Français qui ne lui font pas confiance sont désormais majoritaires: 47% contre 42% en octobre. 9% ne se prononcent pas (+3).

Cette baisse de la confiance des Français intervient sur fond de pessimisme accru de l'opinion sur la situation politique et sociale.

La lutte contre le chômage reste la tâche jugée prioritaire (34%, -2) mais la lutte contre la hausse des prix (28%, +4) gagne du terrain.

Sur ces dossiers, les personnes interrogées ne croient pas en l'efficacité du gouvernement: 85% (+5) pensent qu'il n'est pas efficace contre la hausse des prix et 73% (+4) qu'il ne l'est pas contre le chômage (+6).

Seules 18% (-3) d'entres elles pensent que les choses vont en s'améliorant, 62% (+4) estimant qu'elles ont tendance à aller plus mal.

Elles sont 74% (+7) à prédire "beaucoup de conflits sociaux". 46% (+5) considèrent que le rôle de la France s'affaiblit contre 31% (-7) qui jugent qu'il se renforce.

Parmi les personalités politiques, toutes en recul à droite comme à gauche, Bernard Kouchner reste en tête de celles auxquelles les Français veulent voir jouer un rôle important à l'avenir, mais il régresse de 5 points à 54%.

Le ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo le suit à 50% (-2), devant Dominique Strauss-Kahn (48%, -1), François Bayrou (47%, -5) et Rachida Dati (46%, -5). François Fillon chute de 11 points à 41%.

Sondage réalisé les 24 et 25 octobre en face à face à leur domicile auprès d'un échantillon de 1.000 personnes représentatif de la population de 18 ans et plus (méthode des quotas). Notice détaillée disponible à la Commission nationale de sondages.

Actualités - Revue de presse