segorama-segolene-royal

En poursuivant votre navigation sur Segorama, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services.

Nicolas Sarkozy face à la montée des mécontentements

Six mois après son accession à l'Elysée, Nicolas Sarkozy doit faire face aux impatiences et à la montée des mécontentements, alors que se profile une importante vague de mouvements sociaux.

Le chef de l'Etat, qui a éclipsé son Premier ministre François Fillon et affaibli l'opposition avec sa politique "d'ouverture", se retrouve en première ligne.

Certes, si c'était à refaire, 55% des Français voteraient pour Nicolas Sarkozy, qui améliore son score de deux points par rapport à la présidentielle de mai dernier, selon un sondage Ifop pour le Journal du dimanche.

Mais 59% des sondés estiment que son action et celle du gouvernement n'ont pas amélioré la situation, signe pour certains que le choc de confiance escompté n'a pas eu lieu.

En deux mois, Nicolas Sarkozy a vu sa cote de confiance baisser de 11 points, à 53%, dans le baromètre TNS Sofres.

Parallèlement, les Français qui ne font pas confiance au Premier ministre, François Fillon, sont désormais majoritaires (47% contre 44%), selon une récente enquête TNS Sofres.

Le couple exécutif a lancé une série de réformes qui multiplient les sources de conflit, alors que les Français irrités par la question du pouvoir d'achat et la hausse du prix de l'essence s'inquiètent de la conjoncture économique.

La grogne sociale, qui avait débuté en octobre avec le mouvement des internes en médecine puis des agents des transports hostiles à la réforme des régimes spéciaux, s'est étendue ce week-end aux marins-pêcheurs.

La liste des actions pour le mois de novembre ne cesse de s'allonger avec une grève illimitée à la SNCF le 13 au soir, des débrayages des gaziers et électriciens le 14, des manifestations de fonctionnaires, d'enseignants et d'étudiants le 20, sans oublier la grève des tribunaux le 29.

Puisque les réformes sont menées en même temps, les "résistants" à la méthode Sarkozy s'additionnent...

Lire la dépêche Reuters:
A lire aussi, le sondage du JDD:
Six mois après l'élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République, diriez-vous que l'action du Président et de son gouvernement a permis d'améliorer la situation des Français?
  • 6% Oui, tout à fait
    32% Oui, plutôt
    Sous total Oui: 38%
  • 24% Non, plutôt pas
    35% Non, pas du tout
    Sous total Non: 59%
  • 3% Il est encore trop tôt pour juger

Sondage exclusif Ifop pour Le journal du Dimanche
Etude réalisée du 31 octobre au 2 novembre auprès d'un échantillon de 1008 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Actualités - Revue de presse