segorama-segolene-royal

En poursuivant votre navigation sur Segorama, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services.

Le PS apporte "son soutien aux salariés en grève"

Le Bureau national du PS a apporté mardi "son soutien aux salariés en grève" pour protester contre le contenu de la réforme gouvernementale des régimes spéciaux de retraite, selon un communiqué du parti

"Le Parti socialiste apporte son soutien aux salariés en grève contre une offensive gouvernementale qui annonce pour demain la même méthode et les mêmes objectifs pour l'ensemble des salariés de ce pays", déclare le Bureau national.

Selon lui, la réforme voulue par l'exécutif "ne répond nullement" à "la nécessité d'une réforme globale des retraites garantissant la pérennité du système par répartition".

La direction du PS fait valoir aussi que "le président de la République et sa majorité ont systématiquement refusé les négociations réclamées par les organisations syndicales", les accusant une nouvelle fois de vouloir "passer en force".

Elle estime encore que "la droite est aujourd'hui particulièrement malvenue de justifier cette réforme par des considérations financières, alors qu'elle vient de voter l'octroi de 15 milliards d'euros par an de cadeaux fiscaux en faveur des contribuables les plus aisés".

Les participants au Bureau national, tous courants confondus, ont exprimé leur satisfaction sur la position du PS, qui avait été contestée la veille et apparaît désormais clarifiée.

Lundi, un porte-parole du parti, Bruno Le Roux, s'était borné à exprimer l'appui du PS à "la demande des syndicats qu'ils font d'une négociation qui soit meilleure".

Mardi après-midi, la porte-parole du groupe PS à l'Assemblée nationale Aurélie Filipetti avait aussi déclaré que son parti "soutenait les grévistes".

Au cours de la réunion du Bureau national, nombre d'intervenants ne se sont pas bornés à critiquer "la méthode" du gouvernement, pour souligner "le caractère injuste de cette réforme". C'était "un Bureau national très combatif, traduisant ce qui se passe sur le terrain", a rapporté le porte-parole du PS, Julien Dray.

"Nous ne laisserons pas les salariés isolés", a ajouté le député de l'Essonne, pour qui ce conflit "n'est pas une affaire corporatiste", ce qui implique que le PS "refuse la volonté du gouvernement d'opposer les salariés les uns aux autres".

Il a souligné qu'"en aucune manière, cette réforme n'apporte de solution au financement déficitaire de la protection sociale". Pour réformer les retraites, "les efforts sont à demander à tous les Français, et d'abord aux plus fortunés", a-t-il dit.

De son côté, le député des Landes Henri Emmanuelli, interrogé par la presse au sortir de la réunion, a replacé la révision des régimes spéciaux dans le cadre de "l'attaque généralisée" contre les salariés, qui vise notamment le pouvoir d'achat. "Il faut globaliser", a-t-il dit.



Source AFP: Le PS apporte "son soutien aux salariés en grève"

A lire aussi:

Actualités - Revue de presse