segorama-segolene-royal

En poursuivant votre navigation sur Segorama, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services.

Des lycéens se joignent au mouvement contre la loi Pécresse

{niftybox background=aliceblue}Le mouvement étudiant contre la loi Pécresse sur l'autonomie des universités a gagné quelques lycées. A l'instar de leurs aînés, des lycéens ont bloqué, lundi matin 19 novembre, quelques établissements, et "128 assemblées générales" se sont tenues dans les lycées pour débattre de la loi, selon la FIDL (Fédération indépendante et démocratique lycéenne), syndicat qui réclame le retrait de ce texte

Lundi matin, le lycée Fénelon de Lille a été bloqué dès 7 h 30 par des élèves. Des blocages ont eu lieu dans quatre établissements de Basse-Normandie. "Nous soutenons totalement les étudiants, a souligné Jérémy Lavenant, en terminale S au lycée Salvador-Allende à Hérouville-Saint-Clair. La semaine dernière, il n'y avait pas beaucoup de lycéens aux manifestations parce que si on ne va pas en cours, on a des avertissements, alors qu'avec le blocage, on va pouvoir manifester tranquillement."

Des assemblées générales ont eu lieu dans une quarantaine de villes, selon la FIDL, parmi lesquelles Paris, Lyon, Marseille, Caen, Bordeaux, Annecy, Meaux ou Lons-le-Saulnier. Ce syndicat a appelé "l'ensemble des lycéens à se mobiliser jeudi 22 novembre", jour de manifestation décidé par la Coordination nationale étudiante dimanche à Tours, pour protester contre "l'instauration d'une inégalité légale dans l'enseignement supérieur par la loi Pécresse"...

Source Le Monde: Des lycéens se joignent au mouvement contre la loi Pécresse
{/niftybox}

Actualités - Revue de presse