segorama-segolene-royal

En poursuivant votre navigation sur Segorama, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services.

Ségolène Royal était l'invitée du Grand Rendez Vous Europe1, I>Télé, Les Echos - Actualité du 8 janvier 2017

Ségolène Royal était l'invitée du Grand RDV Europe1 - I Télé - Les Echos

Le Parisien - Primaire à gauche : «J'ai très mal vécu le 49.3», confie Royal

«On a beaucoup souffert du 49.3 car tout le travail positif qu'on faisait à côté était étouffé par les manifestations, par les protestations», a renchéri la ministre. «Cette séquence là, je l'ai très mal vécue», a-t-elle poursuivi.

«En plus il y a eu des policiers blessés, cette image de voiture de police incendiée, des policiers qui ont failli brûler à l’intérieur, qui a fait le tour du monde et donné une image de la France terrible, des gens qui ont perdu les yeux dans les manifestations», a-t-elle ajouté. «C'était trop, les gens ont droit à un peu de bonheur, d'apaisement», a encore expliqué Ségolène Royal dénonçant «les stratégies qui consistent à mettre des tensions»...

Europe 1 - Ségolène Royal sur Emmanuel Macron : "Être en dehors des structures suscite davantage d’écoute"

Le fait d’être en dehors des structures, de casser les codes, suscite peut être davantage d’écoute. On a besoin d’une forme de liberté", a assuré Ségolène Royal. 

Le parallèle avec sa candidature à la présidentielle. La ministre de l'Environnement a également dressé le parallèle entre la campagne d'Emmanuel Macron et son expérience en 2007, quand elle était la candidate de la gauche à la présidentielle.

"C’est ce que j’avais fait en 2007. Les gens sentaient que le parti socialiste n’était pas derrière moi, et du coup l’opinion m’aidait. Ça plaisait aux gens parce qu’il faut une forme de liberté", a soutenu Ségolène Royal. "Il faut que les structures partisanes se réforment, et qu’en même temps il y ait une forme de liberté...

JDD - Primaire : Ségolène Royal ne sait pas pour qui voter

Ne cachant plus son attrait pour la candidature d'Emmanuel Macron, Ségolène Royal "pense" tout de même aller voter à la primaire de la gauche, dans deux semaines. Sans savoir pour qui, a-t-elle confié dimanche sur Europe...

France 3 Régions - Notre-Dame-des-Landes : Ségolène Royal souhaite un projet alternatif

Ségolène Royal, ministre de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer, était l'invitée du Grand rendez-vous d'Europe 1 dimanche 8 décembre. Elle a notamment été interrogée sur la question de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, où elle se déclare en faveur d'un projet alternatif...

Twitter

Actualités - Revue de presse