segorama-segolene-royal

En poursuivant votre navigation sur Segorama, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services.

Revue de presse du 07/01/08

{niftybox background=lavender}segolene2.jpg.jpg
  • Bianco: le PS ne doit pas attendre novembre pour désigner son leader
    AFP
    Jean-Louis Bianco, député PS et ancien directeur de campagne de Ségolène Royal pour la présidentielle, a estimé lundi que le PS ne devait "pas tarder et ne pas attendre novembre" 2008 pour désigner son nouveau Premier secrétaire".
  • Branle-bas de combat au Parti socialiste
    Telos
    Ségolène Royal a lancé son offensive pour s’emparer de la direction du Parti socialiste. Elle a ainsi tranché pour son compte la question de savoir si  la candidature socialiste à la présidence de la République doit passer ou non par la direction de l’organisation. Elle sait que dans sa défaite de 2007, son absence de contrôle de son parti a pesé lourd. En liant clairement cette tentative de diriger le Parti socialiste à son projet présidentiel, sa position présente une cohérence certaine dans un régime de plus en plus présidentialisé et où le Parti socialiste est avec l’UMP l’un des deux partis présidentiels. Ségolène Royal a sans doute pensé qu’elle ne pouvait prendre le risque de voir le prochain successeur de François Hollande à la direction du parti faire obstacle à sa candidature. En défendant à la fois un projet de rénovation du parti et un projet présidentiel, elle présidentialise encore davantage l’organisation, ce qui est une démarche logique...
  • "Député de gauche je suis, député de gauche je reste", affirme ...
    Nouvel Obs
    Député de gauche je suis, député de gauche je reste!", s'est écrié le socialiste Jack Lang lundi, agacé par les rumeurs qui le disent entrant au gouvernement en cas de remaniement...
    Quant au Parti socialiste. Jack Lang s'est alarmé de ce que sa formation n'offre "aucune lisibilité" de son "idéologie", "aucun projet, aucune vision, aucune proposition".
    Quant à Ségolène Royal qui envisage de briguer la tête du PS, il a estimé que "le temps n'est pas venu" pour se porter candidat. "Mais en même temps, pourquoi lui interdirait-on de s'exprimer et pourquoi lorsqu'elle s'exprime lui tomber dessus à bras raccourcis?". "Ca, je ne l'accepte pas, je n'accepte pas qu'un socialiste ne respecte pas un socialiste", a-t-il lâché.
  • Le roi est nu
    Le Monde
    Sept mois après l'arrivée à l'Elysée de Nicolas Sarkozy, tous les indicateurs économiques sont au rouge.
  • Nouvelle charge du PS contre la politique économique
    Reuters

    Le Parti socialiste a critiqué lundi la politique économique menée par le président Nicolas Sarkozy qui menace, selon lui, le pouvoir d'achat des Français
  • Pour le PS, la chute de popularité de Sarkozy est due à "l'absence de résultats"
    AFP 
    Le PS a estimé lundi que ce sont "les résultats qu'il n'obtient pas" dans sa politique qui expliquent la chute de popularité du président Nicolas Sarkozy. 
  • Le PS dénonce les "artifices" de Sarkozy
    AP
    Nicolas Sarkozy "entretient le ministère de la parole" avec "rien comme résultat derrière", a estimé lundi l'élu socialiste Bruno Le Roux à la veille de la conférence de presse du chef de l'Etat, en dénonçant les "artifices" de communication de l'hôte de l'Elysée.
  • Baisse de Sarkozy dans les sondages: trop de Carla, pas assez de pouvoir d'achat, selon la presse
    AFP
    La presse dans sa majorité revient sur la baisse de la cote de confiance de Nicolas Sarkozy que la plupart des éditorialistes attribuent à une vie privée volontairement sur-exposée et à un manque de résultats sur l'augmentation du pouvoir d'achat.
  • Hausse des salaires et pouvoir d'achat sont liés, selon FO
    Reuters
    L'amélioration du pouvoir d'achat passe d'abord par une hausse des salaires, estime le secrétaire général de Force ouvrière, qui souhaite aussi une revalorisation des retraites et une vraie négociation salariale dans la fonction publique.
{/niftybox}

Actualités - Revue de presse