segorama-segolene-royal

En poursuivant votre navigation sur Segorama, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services.

Revue du presse du 12/01/08

{niftybox background=lavender} segolene2.jpg.jpg
  • Municipales: Royal en chef de campagne de la gauche face à Sarkozy
    AFP
    Ségolène Royal s'est posée samedi en chef de campagne de la gauche aux élections municipales, relevant le défi de la politisation du scrutin lancé par Nicolas Sarkozy pour appeler les électeurs à le sanctionner en votant "massivement" à gauche en mars prochain.
  • Royal fustige en Sarkozy "un président désinvolte, exhibitionniste, milliardaire"
    AFP
    Ségolène Royal a fustigé samedi à Saint-Brieuc un président "désinvolte", "exhibitionniste" et "qui vit comme un milliardaire" en la personne de Nicolas Sarkozy, lui opposant "la France authentique" où domine "une forme de pudeur".

    "On a un président désinvolte, un président qui improvise, un président exhibitionniste", a déclaré l'ex-candidate PS à l'Elysée, venue soutenir la députée PS Danielle Bousquet, qui tentera aux élections municipales de reprendre la mairie perdue par la gauche en 2001.

    "A la désinvolture, j'oppose le respect, la République du respect", a poursuivi Mme Royal pour son premier déplacement pour les municipales de mars.

    "Je suis ici dans la France des territoires, la France sérieuse, la France authentique, qui attend que les problèmes soient réglés. C'est aussi une forme de pudeur", a ajouté la présidente de la région Poitou-Charentes.

    Selon elle, "la France a besoin d'élus de terrain qui savent la réalité des choses". "Nous avons un président de la République qui vit comme un milliardaire, il n'a plus du tout conscience de ce que nous attendons", a-t-elle repris.

    Faisant allusion à des propos de M. Sarkozy durant sa conférence de presse de mardi, Mme Royal a fait observer que "Nicolas Sarkozy a fait un bilan assez féroce de lui-même puisqu'il a dit que les caisses étaient vides". "Ca fait cinq ans qu'il est au pouvoir, il a de lui-même vidé les caisses. Aujourd'hui l'enjeu, c'est qu'un euro dépensé soit un euro utile", a-t-elle ajouté.

    La dirigeante socialiste a présenté son "engagement" dans la bataille municipale comme "une forme de défense d'une politique morale, sérieuse, respecteuse, qui est le contraire de ce que fait Nicolas Sarkozy".

    Selon l'ex-candidate à la présidentielle, "l'enjeu des municipales est un enjeu national, qui permet de montrer une gauche volontaire, une gauche présente, une gauche offensive, une gauche imaginative, et qui s'appuie sur les territoires pour défendre la vie des gens au quotidien".

    Mme Royal avait rejoint Danielle Bousquet dans un café du centre-ville, avant de parcourir avec elle le marché.

  • OGM-Royal: Il était temps!"
    Le JDD
    Ségolène Royal s'est félicitée de l'activation de la clause de sauvegarde sur les OGM. "Il était temps", a déclaré l'ancienne candidate présidentielle socialiste lors d'un déplacement à Saint-Brieuc (Côtes d'Armor) pour soutenir la candidate PS à la mairie. "Le président de la République a été contraint par un rapport de tenir sa parole et de protéger la santé publique (...) Heureusement qu'il y a eu ce rapport (...) On est sorti par la force du secret", a-t-elle salué après l'avis du comité sur les OGM rendu public mercredi.
  • Franchise et affections de longue durée: ma double peine
    Rue89
    Les Affections de longue durée (ALD) sont un groupe de maladie (sida, cancer, leucodystrophies, mucovisidose, diabète, myopathie, etc) dont les frais liés aux soins sont, à l’origine, pris en charge à 100% par la sécurité sociale
  • Le Guen rappelle à Moscovici le leadership de DSK
    AFP
    Jean-Marie Le Guen a tenu, samedi, à "rappeler amicalement" à Pierre Moscovici que leur "courant commun" au sein du PS "ne se reconnaît pas d'autre leader que Dominique Strauss-Kahn" et que le congrès du parti devrait être "un congrès d'orientation et non de désignation".
  • Dhorasoo: "Je m'engage avec Delanoë"
    Le JDD
    Le footballeur Vikash Dhorasoo, 34 ans, qui a mis samedi un terme à sa carrière, annonce qu'il va "s'engager" dans la campagne municipale de Bertrand Delanoë (PS) à Paris et qu'il "réfléchit" à adhérer au PS, dans un entretien à paraître dans le Journal du dimanche.
{/niftybox}

Actualités - Revue de presse