segorama-segolene-royal

En poursuivant votre navigation sur Segorama, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services.

Revue de presse du 16/01/08

{niftybox background=lightgrey} sego7.jpg
  • Agenda: Ségolène Royal invitée du Grand Jury RTL/ Le Figaro / LCI dimanche 20 janvier de 18 H 30 à 19 H 30

  • Sondage IPSOS (16/01/08) - Fin de l’état de grâce pour Sarkozy et remontée spectaculaire pour Ségolène Royal
    IPSOS
    La popularité de Nicolas Sarkozy sous le seuil des 50 %
    Le baromètre Ipsos/Le Point du mois de janvier marque la fin de l’état de grâce du Président.
    Réalisée trois jours après sa conférence de presse à l’Elysée, cette vague enregistre sa plus forte baisse de popularité depuis son entrée à l’Elysée au point que sa côte passe pour la première fois sous le barre des 50% de jugements favorables.
    De son côté, le premier ministre connaît une érosion plus lente de sa côte de popularité mais son solde d’image – c'est-à-dire la différence entre jugements favorables et jugements défavorables – devient négatif pour la première fois depuis son nomination à Matignon.
    Dans un contexte dominé par les questions de pouvoir d’achat et la médiatisation de sa vie privée, Nicolas Sarkozy voit son image se détériorer fortement au sein des couches les plus âgées et les plus modestes de la population.
    Politiquement, le principal enseignement de cette vague est la restriction de son assise politique aux seuls sympathisants UMP.

    Des personnalités en baisse, surtout à droite…

    Cependant, certains leaders de gauche voient aussi leur solde d’image se dégrader. C'est très net pour Jack Lang (- 5 points d’indice), notamment au sein des sympathisants PS (- 11 points d’indice). Cela l’est aussi pour le Maire de Paris, Bertrand Delanoë, qui reste numéro deux dans le cœur des Français (avec 60% de jugements favorables) mais perd la première place dans celui des sympathisants socialistes : - 7 points de jugements favorables, - 9 points d’indice.

    Ségolène Royal, de nouveau numéro un dans le cœur des sympathisants socialistes…

    Il y est remplacé par Ségolène Royal qui connaît un spectaculaire regain de popularité au sein des sympathisants socialistes : + 9 points de jugements favorables, - 8 points de jugements défavorables. Avec un solde d’image en hausse de 17 points chez les sympathisants socialistes, elle redevient leur personnalité préférée (à 73% jugements favorables). Sans doute que son récent positionnement en leader potentiel du PS et ses premiers pas dans la campagne pour les élections municipales n’y sont pas étrangers. En tous cas, elle est la personnalité de gauche qui connaît l’amélioration la plus forte de son image chez l’ensemble des Français : +7 points d’indice dont + 4 points de jugements favorables (à 44%).
  • Une taxe sur les téléviseurs et ordinateurs pourrait financer la suppression de la publicité sur l'audiovisuel public
    Le Monde
    e gouvernement envisage une taxation sur la vente des produits d'électronique grand public permettant de recevoir la télévision (téléviseurs, micro-ordinateurs, téléphones mobiles, voire baladeurs) pour financer la suppression de la publicité sur l'audiovisuel public, selon un article publié, mercredi 16 janvier, sur le site Internet des Echos
  • "Un avertissement très sévère donné aux transporteurs inconséquents"
    Le Monde
    C'est un symbole fort qu'a lancé, mercredi 16 janvier, le tribunal correctionnel de Paris en condamnant le groupe Total, l'armateur et le gestionnaire de l'Erika et la société de classification RINA à payer des amendes et solidairement 192 millions d'euros de réparations pour "pollution maritime" lors du naufrage du pétrolier survenu au large de la Bretagne en 1999.
  • Hollande: Sarkozy fait "de la religion un instrument de promotion commerciale"
    AFP
    François Hollande, Premier secrétaire du PS, a affirmé mercredi que Nicolas Sarkozy a "fait de la religion un instrument de promotion commerciale des produits français", lors de sa visite en Arabie saoudite.
  • Marché du travail : le Parti socialiste prend acte de l'accord trouvé
    Newspress
    Le Parti socialiste prend acte de la conclusion d'un accord sur le marché du travail.
    Il renouvelle à cette occasion son exigence d'une réforme en profondeur de la démocratie sociale, notamment par une rénovation de la représentativité syndicale, fondée sur le vote des salariés, et l'adoption du principe des accords majoritaires.
    Il constate que les partenaires sociaux, à l'occasion de cet accord, ont écarté le projet de contrat unique de travail, cher à Nicolas SARKOZY, et définitivement enterré le «CNE».
    Il s'engage à respecter les termes de cet accord majoritaire des organisations syndicales, et fera preuve de la plus grande vigilance pour que la majorité UMP n'altère pas l'équilibre ainsi obtenu.
{/niftybox}

Actualités - Revue de presse