segorama-segolene-royal

En poursuivant votre navigation sur Segorama, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services.

Revue de presse du 29/01/08

{niftybox background=lavender}sego7.jpg
  • La bombe chez Drucker : point sur les cambriolages avant la présidentielle
    Agoravox

    L’invitée du jour, venue présenter son livre, avec une sincérité plutôt désarmante, surtout en ce qui concerne les attaques de tout bord auxquelles elle a dû faire face. A gauche, tout d’abord, avec ses fameux éléphants, qui lui ont reproché ses attitudes "de fille", et à droite... à droite... où surgit tout à coup dans son propos une terrible accusation, sans qu’on sache si Drucker en comprend ou non la portée. L’émission étant enregistrée et non en direct, on en conclura qu’il a laissé filer l’annonce qui fait l’effet d’une bombe dans les chaumières. Car l’aveu impromptu est grave. C’est celui d’une déstabilisation visée, avec "des méthodes de mafia", par des événements qui l’ont elle-même surprise, à savoir une effarante série de cambriolages qui ont précédé l’élection présidentielle.

    A ma connaissance, c’est la première fois qu’un représentant de l’Etat décrit ce moyen de pression sur sa personne de façon aussi claire. "J’ai été cambriolée deux fois durant la campagne, les ordinateurs de mes collaborateurs ont été volés trois fois...", la révélation est de taille. Visant sa personne, et d’autres, mais aussi d’autres candidats. Pour en avoir le cœur net, j’ai rassemblé toutes les notes que j’avais prises à l’époque. Je vous les redonne telles quelles, à vous de trouver quels pourraient être les ou le commanditaires. C’est assez éloquent, et tout autant transparent. Difficile d’imaginer de simples cambriolages. Des hommes de l’ombre ont œuvré et plutôt deux fois qu’une.

    Durant toute cette campagne 2007, en effet, on a annoncé régulièrement la même chose : des personnes se sont introduites chez d’autres dans le but de leur voler quelque chose, le plus souvent la même : leur ordinateur ou son contenu. En temps normal, cela s’appelle un cambrioleur. En campagne électorale, ça s’appelle plutôt une barbouze. Ou alors les cambrioleurs sévissent deux fois plus pendant la campagne électorale auprès des hommes politiques ou de ceux qui les approchent. Ce n’est pas non plus à rejeter totalement comme théorie : en Angleterre, la moitié des footballeurs de Manchester ou Liverpool n’osent plus jouer le dimanche, de peur de revenir dans une maison vidée par des hommes avec un bas sur la tête. Ce qui nous avait échappé, au fur et à mesure de ces annonces, réparties sur deux années, c’est leur enchaînement systématique et les personnes visées : or aujourd’hui, avec l’aveu en forme de scoop de Ségolène Royal, tous ces objectifs, aussi différents les uns des autres, ont un sens. Celui d’une barbouzerie et non celui d’un gentleman cambrioleur collectionneur... d’ordinateurs.

    Revue de détail du contenu du sac du (ou des) monte-en-l’air (...) Lire la suite

  • Nouveau sondage défavorable à Nicolas Sarkozy
    Le Parisien

    52% des Français estiment en janvier que l'action de Nicolas Sarkozy va "plutôt dans le mauvais sens", en hausse de 8 points par rapport à décembre, tandis que 37% (-7) considèrent qu'elle va "plutôt dans le bon sens", selon un sondage CSA pour Valeurs actuelles à paraître vendredi...
    31% des personnes interrogées estiment que les interventions et les déclarations du PS vont plutôt dans le bon sens, soit un gain de 3 points en un mois contre 56% qui sont d'un avis contraire. Et 20% (+3) seulement pensent que le PS mènerait une meilleure politique que celle conduite actuellement.

  • Le moral des ménages au plus bas depuis 20 ans
    Le Nouvel Obs
    Les chiffres de l'Insee pour le mois de janvier, -4 points par rapport à décembre, laissent craindre une poursuite du ralentissement de la consommation en début d'année. En outre, l'enquête a été réalisée avant la chute des bourses du 21 janvier.
  • Les listes Delanoë seraient largement devant au 1er tour
    Reuters
    Les listes soutenues par le maire PS de Paris, Bertrand Delanoë, avec 44% des intentions de vote devancent nettement celles de Françoise de Panafieu (UMP), 32%, au premier tour des élections municipales, d'après un sondage Ifop-Fiducial pour Paris Match rendu public mardi.
  • Société Générale: Michel Sapin appelle à "éviter la politique du bouc émissaire"
    AFP
    Michel Sapin, secrétaire national du PS à l'Économie et à la Fiscalité, a appelé mardi à "éviter la politique du bouc-émissaire" dans l'affaire de la Société Générale, soulignant la nécessité de "conforter" la banque "aujourd'hui fragilisée".
  • L'industrie mérite un sursaut politique, par Aurélie Filippetti
    Le Monde
    L'annonce par ArcelorMittal, le numéro un mondial de l'acier, de la suppression de 600 emplois sur le site de Gandrange, en Moselle, est d'abord un drame économique et social dans une région qui fut déjà frappée par les restructurations successives de la sidérurgie française. C'est ensuite une nouvelle illustration de l'hégémonie de lectures financières simplistes sur les logiques industrielles : deux ans de pertes dans un établissement auparavant rentable provoquent une seule réponse : on ferme !
  • Proposition de loi de Jean Glavany pour "promouvoir" la laïcité
    Reuters
    Le député socialiste Jean Glavany a présenté une proposition de loi dont l'objet est de promouvoir la laïcité face "aux coups de boutoir" de Nicolas Sarkozy.
  • Hollande critique le mini-sommet de Londres, réclame une réunion européenne
    AFP
    Le premier secrétaire du PS François Hollande a critiqué mardi le mini-sommet à Londres sur la crise financière mondiale en estimant que "ce n'est pas simplement à quatre qu'on règle une affaire d'une telle importance".
{/niftybox}

Actualités - Revue de presse