segorama-segolene-royal

En poursuivant votre navigation sur Segorama, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services.

Revue de presse du 03/02/08

{niftybox background=lavender} sarko1.jpg
  • La socialiste Vallet remporte le scrutin partiel d'Eure-et-Loir
    Reuters
    Le Parti socialiste a remporté dimanche une élection législative partielle organisée dans l'Eure-et-Loir, rapporte la préfecture du département.
    Dans la première circonscription d'Eure-et-Loir, la socialiste Françoise Vallet a obtenu au second tour 55,26% des voix et devancé nettement le candidat UMP Jean-Pierre Gorges (44,74%), qui se représentait après l'invalidation de son élection de juin dernier par le Conseil constitutionnel.
  • Nicolas Sarkozy chute de 13 points dans les sondages, avec 55% d'opinions négatives
    AFP
    Nicolas Sarkozy subit une chute de 13 points de sa cote de confiance avec, pour la première fois, une majorité de 55% d'opinions négatives, selon un sondage LH2-Libération réalisé avant et après l'annonce de son mariage avec Carla Bruni.
    Ce sondage confirme la nette baisse de la cote du président dans les sondages, depuis plusieurs semaines.
    C'est un "effondrement d'une rare ampleur", juge François Miquet-Marty, directeur des études politiques de LH2 pour lequel "il existe peu d'exemples de défections aussi massives, si ce n'est le cas de Jacques Chirac en 1995".
    Selon l'institut de sondage, "le discrédit émane de la plupart des catégories sociales et politiques".
    En effet, le président de la République "subit des revers majeurs auprès des hommes (40 % d'opinions positives -14 points par rapport à janvier) comme auprès des femmes (41 %, -13), auprès des 18-24 ans (38 %, -15) comme auprès des 50-64 ans (37 %, -16), auprès des cadres 41 % (-13) comme des ouvriers (38 %, -16), auprès des sympathisants de gauche (19 %, -11) comme des personnes sans proximité partisane déclarée (43 %, -16).
    Premier facteur explicatif de cette forte baisse de la popularité, selon l'institut, le "discrédit qui le touche en matière économique": 84 % des Français ne sont pas satisfaits de la politique concernant le pouvoir d'achat, 75 % sont insatisfaits de "la croissance économique", 68 % du problème de l'emploi.
    68% des Français ne font pas confiance au chef de l'Etat et au gouvernement pour améliorer le pouvoir d'achat et 60% ne leur font pas confiance pour améliorer la situation économique.
    Deuxième cause de la chute de popularité du président, la désapprobation de son style personnel. "L'affichage de la vie privée" est désapprouvé par 76 % des interviewés.
    Par ailleurs, interrogés sur la crise de la Société générale, 44% des personnes interrogées en désapprouvent "la gestion" présidentielle.
    Signe de cette défiance envers le président de la République: une majorité de 64% approuve la décision de M. Sarkozy de ne pas "s'impliquer dans les élections municipales".
  • Municipales à Bordeaux: Rousset (PS) propose une liste renouvelée et "ouverte"
    AFP
    Alain Rousset, candidat socialiste à la mairie de Bordeaux, a présenté dimanche à la presse une liste "ouverte" axée sur "la compétence, l'innovation et la générosité", qui réunit des militants PS, Verts, communistes, PRG et MoDem, ainsi que des représentants de la société civile.
  • Législatives partielles: le PS appelle à un "message fort" contre la politique de Sarkozy
    AFP
    La gauche appelle à faire du second tour de deux législatives partielles dimanche en Eure-et-Loir et dans les Hauts-de-Seine, ancien fief électoral du président de la République, un "message fort (...) contre la politique de Nicolas Sarkozy".
{/niftybox}

Actualités - Revue de presse