segorama-segolene-royal

En poursuivant votre navigation sur Segorama, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services.

Revue de presse du 05/02/08

{niftybox background=lavender}segolene2.jpg.jpg
  • Ségolène Royal sera l'invité de France Info demain Mercredi 06/02/08 à 18h15


  • Ségolène Royal dénonce les "dissensions" affichées par ses pairs socialistes au Congrès de Versailles
    AP

    En déplacement aux Etats-Unis dans la prestigieuse université d'Harvard, Ségolène Royal a dénoncé lundi "les dissensions" des membres du Parti socialiste sur la question européenne mises au grand jour lors du Congrès de Versailles.

    Devant un parterre d'étudiants français et américains, la présidente de la région Poitou-Charentes a déploré l'indiscipline de ses pairs socialistes qui se sont illustrés lundi lors du vote sur la modification constitutionnelle préalable à la ratification du traité européen de Lisbonne.

    "Aujourd'hui, cest assez douloureux pour les socialistes d'assister de nouveau à ces tensions alors qu'il y a tellement à faire", a-t-elle souligné, citant notamment la question du pouvoir d'achat...

    Ségolène Royal devrait mettre cette semaine aux Etats Unis à profit pour s'exprimer sur de nombreuses questions de politique étrangère et d'autres plus économiques, entourée par des professeurs dHarvard.

  • A Boston, Ségolène Royal imagine son PS idéal
    Le Monde
    Travailler sur nous-mêmes", "ne pas se replier dans le confort idéologique", "trouver des solutions neuves aux problèmes de notre temps" : à Boston, lundi soir 4 février, à l'invitation du Centre d'études européennes de l'Université Harvard, Ségolène Royal planchait devant une cinquantaine d'étudiants et quelques enseignants sur le thème "Refonder la gauche européenne". Ou, traduit par une auditrice démocrate fascinée par Barack Obama : "Comment redonner vie à un parti rigide et vieux jeu"

  • Sondages: le trou d'air continue pour Nicolas Sarkozy
    AFP
    Les sondages se suivent et se ressemblent pour Nicolas Sarkozy, montrant depuis la mi-janvier que l'action du président de la République est critiquée par une majorité de Français.
  • Ayrault dénonce "l'improvisation" de Sarkozy
    AP
    Jean-Marc Ayrault a estimé mardi que Nicolas Sarkozy était "un président dans l'improvisation et à la reconquête d'une popularité perdue".
  • Traité UE : le PS pas divisé sur le fond mais sur "la stratégie" estime Didier Migaud
    AFP
    Le président de la commission des Finances de l'Assemblée nationale Didier Migaud (PS), qui a voté contre la révision constitutionnelle, a estimé mardi que "ce n'est pas le fond qui divise les socialistes" sur le traité de Lisbonne mais "la stratégie à adopter".
{/niftybox}

Actualités - Revue de presse