segorama-segolene-royal

En poursuivant votre navigation sur Segorama, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services.

Revue de presse de 16/02/08

{niftybox background=lightgrey} sego7.jpg
  • Vincent Peillon: "préparer la victoire de 2012 autour de Ségolène Royal"
    AFP

    M. Peillon "invite tous les talents et toutes les volontés à construire une large majorité pour préparer la victoire en 2012. Ne sous-estimons pas le travail à accomplir", ajoute-t-il.

    "Comme cela ne pourra pas se faire sans Ségolène Royal, et encore moins contre elle, il faut faire avec elle, et autour d'elle", estime le député.

    Il estime également que "beaucoup de nos concitoyens se sentent trahis et méprisés" par le président Nicolas Sarkozy.
    "Trahis parce que le Président a conduit sa campagne sur le pouvoir d'achat, et qu'à part l'augmentation de son salaire, celui des patrons du Cac 40, l'exhibition d'une vie de luxe, ils n'ont rien vu venir si ce n'est des difficultés supplémentaires pour eux-mêmes. Méprisés, parce le Président semble s'intéresser davantage à lui-même qu'à leur sort", affirme-t-il.

    Il regrette qu'en vue des élections municipales de mars, le Parti socialiste soit "trop défensif".
    "J'entends qu'il faut adresser un carton jaune au gouvernement et utiliser les collectivités de gauche pour se protéger. C'est vrai mais cela reste trop défensif. A Lyon, Strasbourg, Paris, Nantes, Rennes, Tours, Marseille, Lille, Toulouse, Caen, Grenoble, Dijon, Besançon ou Montpellier, il existe une gauche d'action qui fait campagne non sur un rejet mais sur des projets. Nous devons les mettre davantage à l'honneur", affirme-t-il.

{/niftybox}

Actualités - Revue de presse