segorama-segolene-royal

En poursuivant votre navigation sur Segorama, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services.

Revue de presse

Revue de presse du 26/03/08

{niftybox background=lavender} segolene2.jpg.jpg
  • Agenda

    Ségolène Royal sera l'invitée
    de Jean-Michel Apathie
    sur RTL le 27/03/08 de 7h50 à 8h00

  • AU PS, les éléphants lancent une opération escargot
    Marianne
    Confrontée à la perspective d'un axe Tout sauf Ségolène lors du Conseil National du PS de ce jour, l'ex-candidate hésite entre confirmer et reporter son OPA sur le parti.
  • Les quatre vérités de Collomb
    L'Express
    Etes-vous partisan d’alliances avec le MoDem « partout où c’est possible », pour reprendre la formule de Ségolène Royal?
    Si le MoDem le souhaite et s’il clarifie sa position, il n’y a rien de déshonorant à s’allier avec des centristes qui ont pris leur distance avec la droite. Dans mon conseil municipal, la majorité comprend des communistes et des centristes. Un tabou est en train de tomber, grâce à Ségolène Royal. Elle a décomplexé nombre de centristes qui, sinon, ne nous auraient jamais rejoints.
    A Paris, Bertrand Delanoë n’a pas voulu ouvrir les portes de sa majorité au MoDem. Qu’en pensez-vous?
    A sa place, j’aurais accepté l’offre de Marielle de Sarnez. Certes, il n’avait pas besoin des centristes pour l’emporter. Mais les alliances sont parfois des gestes forts, le signe de la politique qu’on souhaite pour le pays. Accepter quelques conseillers de ce mouvement lui aurait permis, en outre, de faire chuter Jean Tiberi dans le Ve arrondissement.
  • Migaud redoute "un plan de rigueur sans précédent"
    Nouvel Obs
    Le président PS de la commission des Finances de l'Assemblée estime que "nous sommes dans le scénario parmi les plus pessimistes qui avaient été présentés au moment de la loi de finances initiale".
  • Le PS réclame un débat sur l'Afghanistan au Parlement
    Reuters
    Le groupe socialiste à l'Assemblée nationale a demandé un débat parlementaire sur la question de l'envoi de renforts militaires français en Afghanistan envisagé par Nicolas Sarkozy.
  • François Hollande n'exclut pas d'être candidat en 2012
    Reuters
    François Hollande n'exclut pas d'être candidat le moment venu à la prochaine élection présidentielle en 2012.
  • Le PS dénonce la politique économique après la révision à la baisse des prévisions de croissance
    AP
    Les socialistes n'ont guère eu de mal à s'entendre mercredi pour dénoncer la politique économique du gouvernement après la révision à la baisse des prévisions de croissance de 2008 annoncée par François Fillon mardi dans un entretien à "L'Express".
{/niftybox}

Actualités - Revue de presse

Signez "l’appel à la solidarité avec le peuple tibétain"

{niftybox background=lightgrey} segolenenice2008_6.jpg Ségolène Royal a signé un appel à la solidarité avec le peuple tibétain.

Nous sommes Solidaires du Peuple Tibétain

Cinq mois avant l’ouverture des JO de Pékin, la Chine fait subir aux Tibétains une répression qui rappelle les pires heures de leur histoire. Depuis 50 ans, parallèlement à l’assassinat et à la disparition de plus d’un million de personnes, les Droits de l’Homme et les valeurs du Tibet sont constamment bafoués. Il s’agit de la poursuite d’une entreprise de destruction humaine et d’anéantissement culturel. Comble du scandale, on accuse le Dalaï Lama dont toute la vie est un exemple de non-violence d’appeler à la violence !

Nous sommes solidaires du peuple tibétain dans son juste combat et nous appelons la Chine à l’arrêt immédiat de la répression, pour ne pas transformer les JO de Pékin en JO de la honte. Nous souhaitons que toute la lumière soit faite sur ces nouveaux crimes. La flamme olympique va traverser l’Himalaya par deux fois. Ne laissons pas ce symbole de paix s’ensanglanter sur les neiges du Toit du Monde. Nous appelons tous les athlètes, artistes, écrivains, élus, et amis du Tibet, à signer cet appel.

> Signez "l’appel à la solidarité avec le peuple tibétain"
{/niftybox}

Actualités - Revue de presse

Revue de presse du 24 au 25/03/08

{niftybox background=lavender}sego7.jpg
  • Sarkozy perd six points, Fillon stable, selon un sondage Ifop et
    Ségolène Royal s'impose largement chez les sympathisants socialistes

    Reuters

    Nicolas Sarkozy perd six points en un mois, à 44% d'opinions favorables, alors que François Fillon est stable à 63%, dans le "Tableau de bord des personnalités" Ifop-Paris Match de mars.
    Bertrand Delanoë consolide sa première place au classement des personnalités politiques les plus populaires, avec 78% de bonnes opinions (+4).
    Pour le choix du prochain premier secrétaire du Parti socialiste, le maire de Paris l'emporte d'une courte tête devant Ségolène Royal parmi l'ensemble des Français : 26% souhaitent le voir désigné, contre 25% pour la présidente de Poitou-Charentes.

    En revanche, Ségolène Royal s'impose largement chez les sympathisants socialistes avec 40%, Bertrand Delanoë n'étant cité que par 25% des personnes interrogées.

  • Le congrès du PS se tiendra du 7 au 9 novembre
    AP
    Le congrès du Parti socialiste se tiendra du 7 au 9 novembre, a annoncé mardi la direction du parti devant le conseil national réuni pour entériner ce calendrier.
  • Après sa victoire aux municipales, le PS se penche sur la succession de M. Hollande
    Le Monde
    Pour la première fois depuis son triomphe aux municipales, le conseil national du Parti socialiste se réunit mardi 25 mars. Au menu : l'élaboration du calendrier de travail d'ici au congrès, début novembre, au cours duquel les socialistes devraient élire leur premier secrétaire."C'est un conseil national d'après-victoire. Il est difficile d'imaginer une réunion très tendue", a déclaré le secrétaire national Bruno Le Roux.
  • Les socialistes veulent un Conseil national consensuel malgré les rivalités
    AFP
    Le Conseil national du PS devrait tomber d'accord mardi soir sur un calendrier de travail d'ici son Congrès, sans doute début novembre, pour sa première réunion depuis son triomphe aux municipales, et reléguer à l'arrière-plan les rivalités sur le leadership du parti.
  • Conseil national du PS: la bataille pour le leadership reprend
    AFP
    Le Conseil national du PS devrait valider mardi un congrès en novembre, comme le veut François Hollande alors que, sitôt gagnées les municipales qui avaient mis le couvercle sur les ambitions personnelles, la bataille pour le leadership du parti reprend, attisée par les sondages.
  • M. Sapin (PS) juge inéluctable une augmentation des impôts
    Le Monde
    L
    e tassement de la croissance au premier semestre aura "des effets massifs" sur l'économie française et " le gouvernement est condamné à augmenter les impôts ou les cotisations, sauf à revenir sur le paquet fiscal, qui a consommé la totalité des marges de manoeuvre budgétaires" : telle est la conviction de Michel Sapin, secrétaire national du Parti socialiste à l'économie et à la fiscalité.
  • Ségolène écoute un peu notre demande...
    Mediapart
    Cette idée est partagée avec mes amis blogeurs de "Left_blogs" (pas tous), nous partageons cette idée de tribune à l'attention de Ségolène Royal. Cela dans un but positif, nous ne sommes pas dans l'agressivité. Ce sont des conseils, nous jouons au Spin Doctor en nous basant sur nos petits réseaux informels, de nos contacts éloignés du bunker de solférino. Mais je vous rassure par avance, nous ne sommes pas une bande d'adeptes de Karl Rove. Nous traitons tout cela avec humour, et bon sens.
    On voit que les contraires sont en train de se regrouper, et que l'argument majeur contre Ségolène Royal va être : "elle veut faire tout toute seule, prendre le congrès en ôtage, etc." Et bien non, nous lui proposons mieux que tout cela, et cela sera un avantage politique et tactique.
  • Fillon ne participera pas au débat sur la situation économique organisé jeudi par le PS
    AP
    Eric Woerth (Budget) et Hervé Novelli (Commerce) représenteront le gouvernement au débat sur la situation économique et financière qui se tiendra jeudi à l'initiative des députés socialistes, a-t-on appris à l'issue de la conférence des présidents de l'Assemblée nationale.
{/niftybox}

Actualités - Revue de presse

Revue de presse du 22 au 23/03/08

{niftybox background=lavender}
  • Les municipales gagnées, la bataille pour le leadership reprend au PS
    AFP
    Sitôt gagnées les municipales qui avaient mis le couvercle sur les ambitions personnelles, la bataille pour le leadership reprend au PS, attisée par les sondages, alors que le Conseil national devrait valider mardi un congrès en novembre, comme le veut François Hollande.
  • Rancoeur contre Delanoë
    Le Parisien
    La victoire de Bertrand Delanoë a laissé des traces, même dans son camp. Battue dimanche , Heidi Rançon-Cavenel, tête de liste PS dans le VIII e arrondissement de la capitale, accuse le maire de Paris dans un e-mail posté sur le réseau parisien pro-Ségolène Royal Désirs d’avenir d’avoir « sacrifié ses plus fidèles lieutenantes » sur l’autel de ses ambitions internes au PS. Elle estime que le refus de Delanoë de s’allier au MoDem, « pour se démarquer de Ségolène Royal », a empêché la victoire dans trois arrondissements, les V e , XV e et XVII e , où trois femmes étaient tête de liste (Lyne Cohen-Solal, Anne Hidalgo et Annick Lepetit). « Et pourquoi ? Pour son ego. Et ça, je trouve ça nul. »
  • Remaniement: "le grand-rendez-vous" aura lieu en janvier 2009, prévoit Moscovici (PS)
    AFP
    Pierre Moscovici (PS) a estimé dimanche que le remaniement gouvernemental était "un signal" inaugurant "la fin de l'ouverture" mais, a-t-il ajouté, "pour la droite le grand rendez-vous c'est après la présidence française de l'UE en janvier 2009, et là ça va déménager!".
  • Baromètre JDD: Sarkozy baisse d'un point, Fillon progresse d'un point
    AFP
    La cote de popularité de Nicolas Sarkozy baisse d'un point au baromètre mensuel du Journal du Dimanche, de 38 à 37% de satisfaits, tandis que celle de son Premier ministre François Fillon continue sa trajectoire inverse, de 57 à 58%, selon un sondage Ifop à paraître dimanche.
{/niftybox}

Actualités - Revue de presse

Les ex-adhérents peuvent encore influer sur le prochain congrès socialiste

{niftybox background=lavender} sego3.jpg
Si le PS a perdu 40% de ses adhérents, il pourrait théoriquement voir revenir les quelques 110.000 encartés qui ont pris le large depuis la présidentielle. Les afflux et reflux de population militante sont recensés dans le fichier Rosam (Repertoire Open Source des Adhérents et Militants), objet de fantasmes les plus suspicieux de la part de l’opposition interne.

Selon Philippe-Xavier Bonnefoy, responsable du bureau national des adhésions du PS, le processus de décompte est le suivant: «Rosam est renseigné par les fédérations et dit deux choses: le nombre d’adhérents sur une année civile et, sur les 24 derniers mois, le nombre d’adhérents pouvant voter au prochain congrès. Il garde en mémoire les radiations et les mouvements dans le parti. Tous les responsables départementaux ont accès au fichier concernant leur fédération. En revanche, seuls trois permanents gèrent le cœur du fichier et me font remonter toute anomalie. Je vous assure que Rebsamen n’y a pas accès». Ce que personne ne croit vraiment au parti.

«Dès l’annonce d’un congrès, le nombre d’adhérents devient l’un des enjeux principaux et il ne peut y avoir de processus de congrès sans maîtrise de ce chiffre»,
confirme le député strauss-kahnien Jean-Christophe Cambadélis, pour qui «un chiffre entre 120.000 et 150.000 est bien plus contrôlable que 300.000». Or, selon les statuts du PS, on reste membre du parti sans repayer sa carte durant un délai de deux ans. Ils pourraient ainsi théoriquement être 276.500 (chiffre officiel communiqué par le parti à Médiapart) à voter lors du prochain congrès, probablement en novembre, du moment qu’ils se mettent à jour de cotisation avant d’entrer dans l’isoloir...

Lire la suite sur MEDIAPART.FR

{/niftybox}

Actualités - Revue de presse

Revue de presse du 21/03/08

{niftybox background=lavender}
{/niftybox}

Actualités - Revue de presse

Revue de presse du 20/03/08

{niftybox background=lavender} segolene1.jpg
  • Sondage CSA - Itélé du 20/03/08

    Ségolène Royal serait la meilleure candidate au poste de premier secrétaire du PS
    selon 59% des sympathisants socialistes.

    Bertrand Delanoë obtient 54%. Martine Aubry arrive troisième avec 39%.

    Il y a ensuite Julien Dray avec 11% des électeurs de gauche puis Pierre Moscovici avec 8% et enfin, Manuel Valls avec 7%.

    (Sondage réalisé par téléphone les 19 et 20 mars auprès d'un échantillon national de 959 personnes âgées de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas).


  • Election des présidents de conseils généraux: la gauche renforce sa prédominance
    AFP
    Huit départements ont basculé à gauche jeudi à l'occasion de l'élection des présidents des conseils généraux, tandis que la droite en gagnait deux, soit le gain minimal que le PS pouvait escompter à l'issue de sa nette victoire aux élections cantonales.
  • Le PS prend en douceur les rênes du Conseil général de Seine-Saint-Denis
    AFP
    Le socialiste Claude Bartolone a ravi en douceur jeudi au PCF la présidence de la Seine-Saint-Denis, mettant fin à 40 ans de direction communiste dans ce département symbole de ce qui fut la "banlieue rouge".
  • Omar Bongo a eu la peau de Jean-Marie Bockel
    Rue89
    Les déclarations du secrétaire d'Etat à la Coopération avaient déplu au président gabonais. Elles lui ont coûté son poste.
{/niftybox}

Actualités - Revue de presse