segorama-segolene-royal

En poursuivant votre navigation sur Segorama, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services.

Revue de presse

Revue de presse du 02/03/08

{niftybox background=lavender} sarko1.jpg {/niftybox}

Actualités - Revue de presse

Revue de presse du 01/03/08

{niftybox background=lavender} sego7.jpg {/niftybox}

Actualités - Revue de presse

Revue de presse du 29/02/08

{niftybox background=lavender}segolene2.jpg.jpg {/niftybox}

Actualités - Revue de presse

Revue de presse du 28/02/08

{niftybox background=lavender}sarko1.jpg
  • Sondage : Royal battrait Sarkozy en cas d'élections aujourd'hui
    Le Monde
    Samedi, le magazine Marianne va publier un sondage, montrant que Ségolène Royal l'emporterait sur Nicolas Sarkozy (51% contre 49%) si l'élection présidentielle avait lieu aujourd'hui mais le score reste très serré, selon un sondage CSA pour Marianne.
    Au premier tour, les 12 candidats arriveraient tous dans le même ordre que le 22 avril 2007.
    L'actuel chef de l'Etat arriverait toujours largement en tête avec 32% des intentions de vote, résultat presque inchangé, contre 26% à l'ancienne candidate socialiste.
    Suivraient François Bayrou, en très légère hausse avec 19%, Jean-Marie Le Pen, en baisse d'un point et demi à 9% et Olivier Besancenot, qui grimpe de 4,08% à 7% par rapport à 2007.
    Avec une progression de trois points, le porte-parole de la LCR récolte ainsi les fruits de son activisme d'opposant viscéral, estime Marianne.
    L'antisarkozysme a cependant progressé sur l'ensemble du spectre politique, notamment parmi les sympathisants de François Bayrou, et c'est en le fédérant que Ségolène Royal inverse la donne au second tour.
    Ce sondage a été réalisé le 26 février auprès d'un échantillon national de 962 personnes âgées de 18 ans et plus.
  • Confiance: Sarkozy en baisse de 4% à 37% et Ségolène Royal en hassue de 4% à 46%
    AFP
    La cote de Nicolas Sarkozy enregistre une nouvelle baisse, de 4 points, avec 37% des Français qui lui font confiance pour résoudre les problèmes de la France, contre 61% qui ne lui font pas confiance, dans le baromètre TNS-Sofres pour Le Figaro Magazine à paraître samedi....
    Au palmarès des personnalités politiques, le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner reste en tête: 51% (+1) souhaitent lui voir jouer un "rôle important" à l'avenir.
    Il est suivi de François Bayrou et Bertrand Delanoë (46%, =) ainsi que de Ségolène Royal (46%, +4). François Fillon est le cinquième de ce quinté (45%, +2).

    Lire l'étude complète
      Mars 2008 Tous les électeurs Évolution  Gauche
    - Bernard KOUCHNER 51 +1  44
    - François BAYROU 46 =  51
    - Bertrand DELANOË 46 =  63
    - Ségolène ROYAL 46 +4  70
    - François FILLON 45 +2  25
    - Jean-Louis BORLOO 44 -3  32
    - Dominique STRAUSS-KAHN 44 -2  50
    - Rachida DATI 39 -1  23
    - Olivier BESANCENOT 38 -1  21
    - Jack LANG 35 -4  56
    - Martine AUBRY 32 +2  47
    - Noël MAMÈRE 28 +2  50
    - Elisabeth GUIGOU 26 +2  38
    - Marie-George BUFFET 25 =  38
    - Dominique VOYNET 25 -3  36
    - François HOLLANDE 23 -3  39
    - Lionel JOSPIN 20 -1  29
    - Laurent FABIUS 19 -5  29
    - Arnaud MONTEBOURG 18 -2  27
  • Hausse des prix: 89% des Français jugent inefficace l'action du gouvernement, selon un sondage
    AP
    Pour 89% des Français, l'action du governement n'est pas efficace en matière de hausse des prix, selon le dernier baromètre mensuel TNS Sofres pour "Le Figaro Magazine" à paraître samedi. Ils étaient 87% le mois précédent.
  • A Reims, le PS prend l'avantage sur les ex-ministres UMP Vautrin et Dutreil
    AFP
    A Reims, ville traditionnellement à droite, la candidate PS Adeline Hazan est donnée pour la première fois gagnante par un sondage qui la place en tête devant les ex-ministres Renaud Dutreil (UMP) et Catherine Vautrin (DVD), engagés dans un duel fratricide qui se durcit.
  • Delanoë fait un tabac au Zénith
    Le Parisien
    «PARIS DEBOUT, Paris vivant, Paris démocratique. » C'est par de grandes envolées lyriques que Bertrand Delanoë a entamé hier soir le discours de son grand meeting parisien au Zénith. Evoquant la mémoire des grands résistants qui ont aidé à la libération de Paris, le maire de la capitale a défendu pendant une heure son bilan et présenté son programme.
{/niftybox}

Actualités - Revue de presse

Revue de presse du 27/02/08

{niftybox background=lavender}segolene1.jpg {/niftybox}

Actualités - Revue de presse

Revue de presse du 26/02/08

{niftybox background=lavender}
  • Ségolène Royal propose trois mesures sur le pouvoir d'achat
    Reuters
    Ségolène Royal a appelé mardi Nicolas Sarkozy à reprendre contact avec la réalité de la vie quotidienne des Français et à adopter une politique efficace pour défendre leur pouvoir d'achat.
  • En tournée, Ségolène Royal cherche à distancer ses rivaux socialistes
    Le Monde
    Comme au plus fort de la campagne présidentielle, Ségolène Royal parcourt le pays. Lundi, elle était au Salon de l'agriculture à Paris puis à Périgueux. Mardi, elle devait se rendre en Gironde - à Bordeaux, Talence, Gradignan, puis dans le Var, à Toulon. Début mars, elle est attendue en Seine-Saint-Denis, puis à Toulouse pour "un grand meeting" le 5 mars. Quelque deux cents invitations à venir soutenir des candidats socialistes aux élections municipales lui sont parvenues et chacune de ses apparitions sur le terrain témoigne d'une popularité que les sondages, en progression depuis l'automne, semblent confirmer. L'absence d'adversaire déclaré, prêt à lui barrer la route pour accéder à la direction du PS, lui offre un espace politique qu'elle ne se prive pas d'exploiter. Face à la chute de popularité de Nicolas Sarkozy, Mme Royal endosse implicitement les habits de chef de l'opposition. "Elle se voit déjà en contre-présidente", s'agace un de ses adversaires socialistes (...)
  • Pour Royal, Sarkozy est déconnecté des réalités sur les prix
    Reuters
    Ségolène Royal estime que Nicolas Sarkozy doit reprendre contact avec la réalité de la vie quotidienne des Français et adopter une politique efficace pour défendre leur pouvoir d'achat.
  • Le "dérapage verbal" du président serait passé inaperçu "s'il y avait des résultats" critique Ségolène Royal
    AP
    Le "dérapage verbal violent" de Nicolas Sarkozy au Salon de l'Agriculture samedi, "serait passé beaucoup plus inaperçu s'il y avait des résultats" dans sa politique, a estimé mardi Ségolène Royal.

{/niftybox}

Actualités - Revue de presse

Revue de presse du 25/02/08

{niftybox background=lavender}
  • Reaction de Segolene Royal aux propos de Sarkozy: "Il faut garder sa sérénité et son sang-froid"
    DA
    [dailymotion:x4i74u]

    En visite au salon de l'Agriculture, Ségolène Royal commente le dérapage verbal de Nicolas Sarkozy.
    A propos de l'échange d'invectives entre un visiteur et Nicolas Sarkozy samedi au salon de l'Agriculture, Ségolène Royal recommande de "garder sa sérénité et son sang-froid". Interrogée sur cet épisode dans les travées du parc des expositions de la Porte de Versailles, elle poursuit "Je pense que ce n'est pas une bonne image de la fonction présidentielle".

    "Il faut garder la convivialité. La violence des propos entraîne la violence des comportements".

    "Ca arrive quelques fois des citoyens qui ne veulent pas vous serrer la main, c'est tout. Je dis: c'est votre droit" conclut-elle.
  • Une Royal de combat et un Delanoë consensuel au Salon de l'agriculture
    AFP
    L'un est en campagne, l'autre ne l'est plus, mais tous deux pourraient prochainement s'opposer pour la direction du PS. Tour à tour, Bertrand Delanoë et Ségolène Royal ont arpenté lundi, sans se rencontrer, les allées du Salon de l'agriculture, passage obligé des ambitions politiques.

     

  • Hausse des prix: Julien Dray juge "décevantes" les décisions du gouvernement
    AP - Lundi 25 février, 20h40
    Le porte-parole du Parti socialiste Julien Dray a estimé lundi que les décisions prises "dans l'urgence" par le gouvernement pour faire face à la hausse des prix des produits alimentaires étaient "décevantes et révélatrices de l'incapacité, qui les mois passant, devient inquiétante, à répondre efficacement à l'envolée des prix et à la baisse du pouvoir d'achat des salaires".

  • Le PS appelle les électeurs à voter "massivement" contre Sarkozy et Fillon
    AFP
    Stéphane Le Foll a appelé lundi, au nom du PS, les Français à adresser "massivement" lors des élections municipales et cantonales des 9 et 16 mars un "signal clair et net" à l'exécutif, se refusant à dissocier Nicolas Sarkozy et François Fillon
  • Réactions au dérapage verbal de Sarkozy
    Le Parisien - Paris,France
    L'ex-candidate à la présidentielle, Ségolène Royal, en visite lundi au salon de l'Agriculture, s'est montrée elle aussi indignée.
    "Il faut garder sa sérénité et son sang-froid. Je pense que ce n'est pas une bonne image de la fonction présidentielle".
{/niftybox}

Actualités - Revue de presse