segorama-segolene-royal

En poursuivant votre navigation sur Segorama, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services.

Lettre de Ségolène Royal: Solidarité avec le peuple Norvégien dans le combat contre toutes les formes de terrorismes (23/07/2011)

leblogofficieldesegoleneroyalChères amies, chers amis,

Face à l'effroyable drame qui endeuille aujourd'hui la Norvège, que dire avant tout sinon l'horreur et la peine partagées ? La révolte, aussi, devant ces images d'Oslo ravagée par l'attentat perpétré dans le quartier des ministères puis ces récits d'épouvante des rescapés du massacre de l'île d'Utoeya où se tenait l'université d'été des jeunesses social-démocrates norvégiennes.

Une stratégie de la terreur, froidement exécutée, a ciblé le gouvernement de gauche de Jens Stoltenberg puis les jeunes militants méthodiquement abattus, achevés, décimés par un assassin dont on ne sait, pour l'instant, s'il a agi seul et que la police norvégienne décrit comme lié à l'extrême-droite islamophobe.

Mes pensées vont au peuple norvégien si durement frappé par l'ampleur de ces crimes ainsi qu'aux familles des victimes et aux blessés sur lesquels cette extrême violence s'est abattue.

Au gouvernement norvégien, j'exprime ma profonde conviction que la solide démocratie norvégienne sera plus forte que la haine qui l'a défiée.

Aucun pays dans aucune circonstance ne mérite jamais qu'on s'en prenne de la sorte à son peuple. Quels qu'en soient les auteurs, le terrorisme doit être combattu sans faiblir ni se renier car son but est double : propager la peur et miner la démocratie.

Nul n'aurait pensé que la Norvège dont la diplomatie oeuvre si activement en faveur de la paix dans le monde, dont le modèle politique et social assure à chacun un haut niveau de protection, serait un jour la proie d'une violence aussi dévastatrice.

La haine, en vérité, ne connaît pas de frontières et c'est ensemble que les démocraties doivent y faire barrage.

« Personne, a fermement déclaré le Premier Ministre norvégien, ne nous forcera au silence avec des bombes ». « Nous retournerons dans l'île d'Utoeya », a également déclaré le dirigeant des jeunesses social-démocrates. Le peuple norvégien a, dans l'histoire, administré la preuve de son courage et de sa solidarité.

Dans cette nouvelle épreuve qu'il saura surmonter en restant fermement arrimé aux valeurs qui font sa force, je lui adresse mes condoléances personnelles et l'assurance de mon entière solidarité dans ce combat commun contre toutes les formes de violence terroriste.

Amicalement

Ségolène Royal

Adhérer à Désirs d'avenir en cliquant ICI

Blog : http://www.leblogdesegoleneroyal.fr

Compte Facebook: http://www.facebook.com/segoleneroyal

Compte twitter: http://twitter.com/royalsegolene

Actualités