segorama-segolene-royal

En poursuivant votre navigation sur Segorama, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services.

C. Allègre: Ségolène Royal a un comportement plus intelligent que la plupart des leaders socialistes

Questions à Claude Allègre

Vous avez été l’un des critiques les plus durs de la candidate Ségolène Royal. Quel jugement portez-vous sur l’opposante ?

Ségolène Royal a un comportement plus intelligent que la plupart des leaders socialistes. Son positionnement face à Nicolas Sarkozy, ainsi que celui de Pierre Moscovici, est le bon. François Hollande aboie à tout va sur n’importe quel sujet, il est inaudible. Laurent Fabius s’agite au lieu de se taire. Ça ne sert à rien. Je me réfère à l’expérience de Lionel Jospin après sa défaite à la présidentielle de 1995. Pendant huit mois il n’a pas critiqué Chirac. «On a perdu, on a perdu», disait-il. Et petit à petit, il est monté dans la critique. Je trouve Ségolène très bien, responsable. Notamment dans l’interview qu’elle a donnée à Libération (22 octobre 2007). Elle donne l’impression qu’elle a eu une réflexion sur son échec. Venant de moi, ce compliment n’est pas suspect de complaisance ! Dans mon livre (1), je montre ses insuffisances et ses qualités. Et moi, contrairement à mon ami Jospin, je ne pense pas que Ségolène soit éliminée du jeu.

Alors, quel avenir pour Bertrand Delanoë ?

L’avenir va se jouer entre Royal et Delanoë. Avec au milieu du jeu Fabius, qui a son ambition intacte. Hollande est carbonisé, il n’a même pas réussi à être président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale ! Quant à Dominique Strauss-Khan, la présidence du FMI lui va très bien : il n’a aucune intention de revenir sur la scène politique française et il est plus important là où il est.

(...)

Lire la suite sur Libération:


Actualités