segorama-segolene-royal

En poursuivant votre navigation sur Segorama, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services.

Ségolène Royal veut rendre illégal le CNE qui vient d'être jugé contraire au droit international

L'Organisation internationale du travail estime que la période d'essai de deux ans, prévue par le contrat nouvelle embauche, n'est pas une durée "raisonnable"

'Organisation internationale du travail (OIT) a recalé, mercredi 14 novembre, le nouvelle embauche (CNE) en vigueur en France depuis août 2005 a été recalé en raison de sa période d'essai de deux ans, mercredi 14 novembre, selon un document que s'est procuré l'AFP.
Dans un rapport qui doit être adopté par le Conseil d'administration de l'OIT, réuni à Genève jusqu'à vendredi, le Comité chargé du dossier dit être "dans l'incapacité de conclure (...) qu'une durée aussi longue que deux ans soit raisonnable".

"Un motif valable"

En outre, le contrat de travail ne peut être rompu "en l'absence d'un motif valable", a estimé le Comité de l'OIT.
Dans un communiqué, le collège des employeurs devant le BIT a "pris acte de la recommandation du BIT sur le CNE".
Créé en août 2005 malgré l'opposition des syndicats, le CNE est un contrat de travail à durée indéterminée (CDI) destiné aux entreprises de moins de 20 salariés (1 à 19). Il débute par une période de deux ans, dite "période de consolidation" pendant laquelle l'employeur peut licencier son salarié sans avoir à fournir de justification. Il a été beaucoup utilisé par des employeurs du BTP.

Source AFP: Le CNE jugé contraire au droit international

Actualités