segorama-segolene-royal

En poursuivant votre navigation sur Segorama, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services.

Les atteintes à l'indépendance des rédactions se sont multipliées ces derniers temps.

Les Sociétés de journalistes de 27 médias français ont adressé à Nicolas Sarkozy une lettre ouverte, présentée mercredi 27 juin à l’occasion d’une "réunion d’urgence", dans laquelle elles lui demandent de garantir "l’indépendance des rédactions".
Réunies en Forum permanent, les SDJ demandent également à être reçues "le plus rapidement possible" par le chef de l’Etat, "garant d’une démocratie impartiale" dont "le pluralisme, garantie de l’honnêteté de l’information, est un élément essentiel".

(Marianne) - Schneidermann licencié pour faute grave, la provocation de trop ?

Il ne faut pas s'y tromper. La décision (de France Télévisions) de licencier Daniel Schneidermann est un message précis et menaçant à l'endroit d'une profession – les journalistes – en délicatesse avec le pouvoir et souvent en rébellion contre ses actionnaires, grands groupes cotés au CAC 40. Ce licenciement survient au moment où Bernard Arnault, PDG de LVMH, premier annonceur français, ami et témoin de mariage de Nicolas Sarkozy, s'apprête à mettre la main sur la premier quotidien économique français, Les Echos ; au moment où Vincent Bolloré, qui a eu la délicatesse exquise de prête son yatch au nouveau président, se propose d'acheter La Tribune à Arnault pour faciliter celui des Echos ; au moment enfin où Alain Minc, autre convive du fameux dîner de la victoire de Nicolas Sarkozy du 6 mai, s'accroche à la présidence du Conseil de surveillance du Monde...

(La TéléLibre.fr) - Arnaud Vivian et la liberté des journalistes



Arnaud Viviant exprime le mécontentement général qui court chez les journalistes. Il s’exprime sur les problèmes qu’il rencontre pour tenir son rôle de journaliste (auto-censure, précarité, manque de liberté de parole, rumeurs,…).

Revue de presse :

Actualités