segorama-segolene-royal

En poursuivant votre navigation sur Segorama, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services.

Les syndicats en colère après l’annonce de 10 000 suppressions de postes à l’éducation nationale

Gilles Moindrot, secrétaire général du Snuipp, déclare dans un communiqué que: «Une telle mesure continuerait de remettre en cause la scolarisation des élèves en maternelle, alourdirait les effectifs par classe, et rendrait encore plus difficile la scolarisation des enfants en situation de handicap».  Il pointe aussi la hausse des effectifs dans le premier degré : «En 2015, le nombre d’élèves aura augmenté de 176 000 élèves par rapport à 2005.»  
 
De son côté, le SGEN-CFDT estime que: "Clairement, pour ce gouvernement, la question de la réussite des jeunes passe après la volonté de réduire le budget de l'Etat, qui plus est pour financer des cadeaux fiscaux injustes". Le syndicat "s"élève vigoureusement contre cette décision qui augure très mal des discussions à venir". 

Revue de Presse :

Lire le communiqué du Parti Socialiste :
- Le PS condamne les suppressions massives de postes dans l’Éducation nationale

Actualités