segorama-segolene-royal

En poursuivant votre navigation sur Segorama, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services.

Ségo News

Communiqué: Ségolène Royal propose le blocage des prix des fournitures scolaires (18/08/2011)

Lors de sa rencontre avec les syndicats à Saint-Laurent-du-Var, jeudi 18 août, Ségolène Royal propose le blocage des prix des fournitures scolaires

Les associations familiales dénoncent à juste titre une augmentation du coût de la rentrée scolaire. Cette hausse est particulièrement forte cette année, de l’ordre du 7% alors qu’elle avait été contenue lors des années précédentes car les prix d'un certain nombre de produits étaient fixes. Ce sont 187 euros que les familles devront débourser pour un enfant entrant en sixième.

Je propose, comme je l'ai fait pour contrer la hausse du prix de l’énergie au mois d’avril, le blocage des prix de 50 produits de première nécessité, parmi lesquels pourraient figurer les fournitures scolaires qui sont, en période de rentrée, de première nécessité.

L'ordre social juste que je souhaite mettre en place comprendra un pacte pour un pouvoir d'achat équitable, qui donnera plus de pouvoir aux associations de consommateurs, moralisera les pratiques bancaires de crédits aux ménages et fera la clarté sur le niveau des prix.

Actualités

Communiqué de Ségolène Royal à la maternité de la Seyne-sur-Mer

Ségolène Royal à la maternité de la Seyne-sur-Mer :

« La maternité  doit être maintenue. Je n’accepte pas  les déserts médicaux qui coûtent beaucoup plus cher. Je sauverai  les hôpitaux publics de proximité menacés de fermeture »

En visite à la Seyne-sur-Mer, Ségolène Royal s’est rendue à la maternité menacée de fermeture malgré les 1400 naissances par an.

Ségolène Royal a rencontré  pendant une heure, les médecins, les infirmières, les sages-femmes et les patients, chacun déplorant la menace de fermeture qui remettra  en cause des soins de proximité et la qualité de la relation mère-enfant, comme l’a souligné , il y a quelques jours, Boris Cyrulnik. 

Ségolène Royal , accompagnée de plusieurs élus de la Seyne-sur-Mer s’est engagée à geler  les fermetures d’hôpitaux qui se multiplient, ce qui constitue  «  un désordre sanitaire »   qui coûtera cher à terme en raison de la dégradation de l’état de santé et de la prévention.

Ségolène Royal visitait la maternité ce matin, au moment même ou le maire de la ville, Marc Vuillemot rencontrait le Ministre de la Santé, Xavier Bertrand, à Paris pour lui remettre une pétition de 20.000 signatures, collectées partout en France, contre la fermeture de la maternité.

Xavier Bertrand a promis une table ronde, ce à quoi Ségolène Royal, préfèrerait dit elle,  « des décisions carrées ».

Actualités

Communiqué de Ségolène Royal: Ségolène Royal fait part de sa très grande tristesse suite au nouveau décès d'un soldat français en Afghanistan (14/08/2011)

Communiqué de Ségolène Royal

Ségolène Royal fait part de sa très grande tristesse suite au nouveau décès d'un soldat français en Afghanistan, et présente toutes ses condoléances à sa famille et à ses proches.

Ce décès, le 11ème en un mois, ce qui porte le total à 74 depuis 2001, marque une accélération du nombre de victimes françaises et montre à quel point le retrait de nos troupes est nécessaire.

Ségolène Royal rend hommage au courage des soldats français confrontés chaque jour à la violence meurtrière qui progresse en Afghanistan.

Actualités

Conférence de presse de Ségolène Royal sur la crise (10/08/2011)

leblogofficieldesegoleneroyal

Conférence de presse de Ségolène Royal sur la crise, le mercredi 10 août 2011

La crise doit être l’occasion de mettre en place d’un nouvel ordre international juste, a déclaré Ségolène Royal, qui a communiqué les éléments suivants :

L’occasion a été manquée lors de la crise de 2008 : Ne pas recommencer.

Nous payons en 2011 le prix de l’ inertie et de l’absence de mesure adéquate au moment de la crise de 2008 qui n’était pas seulement financière mais qui était déjà une crise de système, voire même une crise de civilisation au sens où les profits financiers l’emportent sur le développement de l’activité économique et la création d’emplois.

I- Le constat

1/ En 2008, les réunions du G20 (Londres en avril 2009 puis Pittsburgh en septembre 2009) ont pris des décisions qui n’ont pas été suivies des mesures d’application.

2/ Aujourd'hui, le montant des actifs financiers dans le monde : 220 000 milliards de dollars (+ de 4 fois le PNB mondial), dont près de 150 000 milliards de dollars de dette.

La responsabilité des banques dans la dérive de ce système et dans la déconnexion de notre économie avec l'économie réelle est considérable. Mais c’est au pouvoir politique d’assumer cette responsabilité au sens où c’est à lui de prendre les décisions qui s’imposent. Les banques ne le feront pas d’elles-mêmes !

3/ Il n'est pas inutile de rappeler que la situation budgétaire catastrophique des Etats aujourd'hui est due à leur implication pour sauver le monde financier. Les Banques centrales ont réinjecté des liquidités pour que le système bancaire ne s’écoule pas. Ainsi, depuis 2008, l'endettement des Etats-Unis a augmenté de 2.000 milliards de dollars, celui de l'Italie de 300 milliards d'euros, celui de la France de 900 milliards – selon la version gouvernementale – ou 300 milliards – selon la version de la Cour des comptes –, rien que par les effets de la crise et des moyens mis en œuvre pour éviter l'effondrement du système financier.

4/ Les leçons de 2008 n'ont pas été tirées. Ne reconmmençons pas. Ne cedons plus.

Au final, de nom de la sécurité des déposants, on a donné aux banques un droit de tirage illimité sur les finances publiques des Etats. Un droit de chantage permanent en quelque sorte. Et tout cela sans aucune contrepartie.
Où est le nouvel ordre financier ? Les Etats du G20 avaient promis un "nouvel ordre financier mondial" (expression du Premier ministre britannique Gordon Brown) aux sommets notamment de Londres et de Pittsburgh en 2009.
Les promesses : Mettre au pas les agences de notation / En finir avec la spéculation / Venir à bout des paradis fiscaux.
Tout cela n’a pas été réalisé.

II- Les propositions

1/ Créer un fonds souverain européen (ou "Trésor public européen")
- Cela permettrait :
* de financer à cout maîtrisé (eurobonds/emprunts européens) les investissements d’avenir réseaux de transport d’énergie, réseaux numériques, biotechnologies...) dont l’Europe a besoin pour relancer l’économie
* de ne pas accabler davantage les contribuables en cas de crises
* de limiter la spéculation en mutualisant les émissions de dette de chaque État par le fonds
>Sa création suppose uniquement du volontarisme politique :
* ... pour augmenter les attributions et les dotations de l'actuel fonds européen de stabilité financière (FESF)


2/ Créer une agence publique en charge de noter la dette des États membres
- Cela permettrait :
* de mettre fin aux dangereuses "prophéties auto-réalisatrices" (reprise exacte de leurs analyses par les acteurs financiers)
* de mettre un terme aux conflits d'intérêts
* Il faut inscrire le sujet à l’ordre du jour du prochain G20 pour encadrer les agences de notation au niveau international


3/ Mettre en place un gouvernement européen capable d’agir
- Dans un premier temps, un ministère de l'économie franco-allemand
- Sa création permettrait :
* d'avoir un seul acteur, fort, uni et solidaire, face aux spéculateurs qui ne pourront plus jouer des divisions internes à l'UE
* de mettre fin à la cacophonie lors des précédentes crises


4/ Taxer les transactions financières
- Comment ? Toujours par le volontarisme politique
- * Les députés européens ont voté une résolution le 8 mars dernier demandant la création d’une taxe sur les transactions financières (à 0.05%) au sein de l’UE : aucune suite n'a été donnée par le dirigeants européens et la Commission...


5/ Interdire la spéculation sur les dettes des États
- En interdisant les ventes à découvert de titres que l’on ne possède pas.
- La crise financière a entraîné un enrichissement inadmissible de fonds spéculatifs.- Il faut publier la liste des acteurs financiers qui ont le plus spéculé sur la dette des États.


6/ Adopter un plan de relance européen d'abord axé sur l’industrie de la croissance verte
- Il faut relancer l’activité économique et créer de nombreux emplois non-délocalisables.


7/ Réformer le système bancaire et appliquer les règles prudentielles de Bâle III
- Rien n’a été fait depuis les déclarations de 2008. Elles ont été renforcé le 12 septembre 2010 puis repoussées à 2017 sous la pression des banques.


Questions des journalistes

Question d’un journaliste : faut-il aller plus vite dans la réduction des déficits ?
Réponse de Ségolène Royal : Je voudrais rappeler que la situation budgétaire catastrophique des Etats est due aussi à leur implication pour sauver le système financier. Les banques centrales ont réinjecté des liquidités afin d’éviter l’effondrement du système bancaire. Par exemple, depuis 2008, l’endettement des Etats-Unis a augmenté de 2000 milliards de dollars, celui de l’Italie de 300 milliards d’euros, celui de la France de 300 milliards d’euros également (selon la version de la Cour des Comptes), rien que par l’effet de la crise et les moyens mis en œuvre pour éviter l’effondrement du système financier. Ce système financier, qui aujourd’hui donne l’ordre aux Etats de réduire le déficit budgétaire, doit appliquer lui aussi des mesures, des règles prudentielles. C’est la responsabilité du pouvoir politique que de l’imposer. Donc il ne s’agit pas de choisir entre réduire la dette ou relancer l’économie. Je demande que l’on marche sur nos deux jambes. Bien évidemment il faut réduire la dette et le déficit, mais la meilleure façon de réduire le déficit et la dette, c’est de relancer l’activité économique, en faisant en sorte que les entreprises, notamment les PME, puissent enfin avoir accès au crédit bancaire. L’ordre économique juste, c’est celui-ci et il doit s’appliquer au niveau national européen et mondial.

Question d’une journaliste : quelle est votre réaction suite au retour à Paris de Nicolas Sarkozy aujourd’hui ?
Réponse de Ségolène Royal : Mieux vaut tard que jamais. J’observe que tous les autres chefs d’Etat et de gouvernement sont rentrés au plus fort de la crise. Aujourd’hui, il y a une accalmie et le Président de la République rentre. Il ne fait que son devoir. Il doit en effet être là.
Ce qui est important ce n’est pas de savoir s’il rentre de vacances ou s’il ne rentre pas. Ce qui est important c’est que les décisions politiques soient enfin prises, qu’il n’y ait pas une nouvelle fois des déclarations d’intentions sans application. Il faut aujourd’hui que la France soit à l’offensive sur la scène européenne pour mettre en place des règles justes. J’attends par exemple la publication de la liste des banques et des organismes financiers qui ont spéculé sur la dette des Etats et qui se sont ainsi enrichis. C’est une mesure très efficace et dissuasive qui vaut tous les textes de lois. Car ces banques, une fois leurs noms rendus public, ne recommenceront plus.

En conclusion Ségolène Royal a appelé mercredi les chefs d’Etats et de gouvernements à faire en sorte que la crise actuelle permette de déboucher sur un ordre international juste, faute de quoi la prochaine crise sera beaucoup plus grave. Ségolène Royal appelle chacun, et tous ceux qui ont des responsabilités politiques et publiques à la tête des Etats et des gouvernements, à faire en sorte que la nouvelle crise actuelle nous permette de déboucher sur la mise en place d’un ordre international juste où l’on remet en ordre ce qui aujourd’hui est en désordre.
Un ordre international juste c’est la finance au service de l’économie, l’entreprise au service de l’emploi, et l’emploi au service du bien être des hommes et des femmes.

Il y a une extrême urgence pour agir. L’inertie devient particulièrement dangereuse.


Un nouvel ordre international juste ( partie 2)

Lors de  la déclaration solennelle sur la crise et la conférence de presse qui a suivi , Ségolène Royal a fermement rappelé que la crise de 2008 aurait dû déboucher sur des réformes dont le monde paye sévèrement l’absence aujourd’hui.

Elle a également réitéré plusieurs propositions ( cf la lettre d’actualité partie 1) .

Ces solutions s’inscrivent dans la prolongation de ses déclarations et ses prises de position sur la crise depuis 2008, notamment  qui font écho à plusieurs prises de paroles sur cette question majeure depuis 2008 :

- Discours à l’université d’Harvard avec Philippe Aghion et Amartya Sen ( Prix Nobel d’économie) Février 2008
- Pédagogie de la crise à Parempuyre, lors de la campagne du congrès – Septembre 2008
-Intervention à Athènes devant les gauches européennes ( Octobre 2008)
- Discours de Berlin à l’occasion du 20 ième anniversaire de la chute du mur ( Novembre 2009 )
- Cours magistral sur la crise et le nouvelle modèle économique et social   à l’invitation de l’Université de Rio ( Avril 2010 )

Par ailleurs, Ségolène Royal a également organisé des travaux  sur la crise et participé à des symposium internationaux avec les économistes et les experts  suivants :

  • Jacques Attali-Thomas Piketty , professeur à l’Ecole d’Economie de Paris
  • Yann Algan : Professeur d’économie
  • Susan Georges, Présidente d’honneur d’Attac
  • Philippe Askénazy : Économiste et directeur de recherche au CNRS
  • Philippe Duval , rédacteur en chef d’Alternatives économiques

Vous pouvez retrouver ces discours et ces Universités Populaires Participatives sur le site : Désir d’avenir en cliquant ICI.

L'Equipe de Ségolène Royal

Adhérer à Désirs d'avenir en cliquant ICI

Blog : http://www.leblogdesegoleneroyal.fr

Compte Facebook: http://www.facebook.com/segoleneroyal

Compte twitter: http://twitter.com/royalsegolene

Actualités

Agenda prévisionnel de Ségolène Royal du 15 Aout au 2 Septembre 2011

leblogofficieldesegoleneroyal

Agenda prévisionnel de Ségolène Royal pour les prochaines semaines


Dimanche 14 août : Interview politique dans le «Parisien»Aujourd'hui en France»

Lundi 15 août : Corse. Campagne de proximité
- 10h30 :Visite de l'hôpital d'Ajaccio. Défense du service public de la santé
- 15h30 : A l’invitation des agriculteurs corses qui mettent en place les 'circuits courts' pour les produits labellisés Fête du monde rural à Sainte-Marie de Siché. Thème de la défense de l'agriculture vivante.
- Interview dans Corse matin

Mardi 16 août : 15h00 : Conférence de presse hebdomadaire au siège du Parti socialiste (10 rue de Solférino)
- Ségolène Royal sera à Marseille à partir de 21h au quartier Busserine

Mercredi 17 août : campagne de terrain à la Seyne
- 12h00  : Point presse pour réaction aux annonces de la rencontre Sarkozy-Merkel de la veille.
- La Seyne sur Mer : visite de soutien à la maternité, défense des services publics puis cité Berthe, rencontre avec la population.
- Brignoles (vers 14h30) : rencontre à l'hôpital et quartier en réhabilitation urbaine

Jeudi 18 et vendredi 19 août : 10h00 : Quartier poulaire des Moulins à Nice, rencontre de proximité, avec les habitants .
Nice matin : Face à la rédaction.

Puis départ route.

- Manosque . Invitation de Jean-Louis Bianco Présdent du Conseil général. Thème de la croissance verte. Eco-quartier à Pierrevert, chantier de réinsertion « la Ressourcerie » à Château-Arnoux, rencontre avec l'entrepreneur du projet photovoltaïque bloqué. Propositions pour débloquer la filière photovoltaïque .

Samedi 20 août : Ségolène Royal est l'invitée du Journal de 20 heures de TF1

Dimanche 21 août
: Saint-Nazaire - Ségolène Royal se deplace sur la Caravane des Primaires du ps. Rassemblement et conférence de presse sur la caravane.Possibilité de visite des chantiers navals. Visite de la plage interdite pour cause d'algues vertes. Prise de parole sur le sujet.

Lundi 22 et mardi 23 août : Réunions de travail en région

Mercredi 24 août : Conférence de presse hebdomadaire à Paris au ps.

Du 25 au 28 août : La Rochelle - Université d'été du PS

Jeudi 25 août : Participation à l'Assemblée des femmes à l'invitation d'Yvette Roudy

Vendredi 26 août 8 h 15: Ségolène Royal est l'invitée de France Info

Vendredi 26 août 19 heures: Réunion de Désirs d'Avenir à La Rochelle.

Samedi 27 août : Participation au débat  de 17H15 sur le thème "Société en crise, société indignée"

Samedi 27 aout : Encan 19 heures Ségolène Royal dédicace son livre : "Lettre ouverte aux résignes et aux indignés qui veulent des solutions". Organisé par le ps.

Vendredi 2 septembre : Cerizay, lancement franco - allemand  de la production en série de la voiture électrique d'Heuliez, la MIA dont la région Poitou-Charentes est actionnaire auprès de l'entreprise allemande Mia. Exemplarité de l'industrialisation sur les filières d'avenir. De 30 l'entreprise est passée à 300 salariés. Les visiteurs pourront essayer la voiture. Discours de Ségolène Royal sur les solutions qui marchent pour relancer la croissance. La politique par la preuve. Et la dimension franco-allemande.

Actualités

Lagarde au FMI, Ségolène Royal avait raison de mettre en garde (4 Août 2011)

Communiqué de Delphine Batho (4 Août 2011)
 
Ségolène Royal n'avait pas approuvé la candidature de Christine Lagarde à la tête du FMI pour deux raisons : son orientation très libérale alors que la crise économique appelle au contraire des mesures de régulation fortes d'une part, le risque auquel s'exposaient la France et le FMI d'autre part au regard de la procédure devant le Cour de Justice de la République dans la lamentable affaire Tapie.

Ségolène Royal avait vigoureusement mis en garde, en redoutant les dégâts d'un nouveau scandale et n'est donc pas surprise. La décision de la Cour de Justice, sur la base de la saisine déposée par les députés socialistes, d'ouvrir une enquête sur Christine Lagarde était parfaitement prévisible.

En fait, c'est Nicolas Sarkozy qui devrait rendre des comptes à la Cour de Justice. Dans cette affaire Christine Lagarde, même si ses responsabilités n'ont pas à être éludées, n'a été que l'exécutante des ordres du Président de la République. C'est lui le vrai responsable de l'arbitrage accepté par l'État qui a attribué de 285 millions d'euros de fonds publics à Bernard Tapie.

Cette affaire montre que c'est aussi le respect de la morale publique qui permettra de rendre à la France son prestige sur la scène internationale. Avec Ségolène Royal, la Présidence de la République sera à l'abri des influences du pouvoir de l'argent.
 
Delphine Batho, députée des Deux-Sèvres

Actualités

Plus d'articles...

  1. Agenda prévisionnel de Ségolène Royal pour les prochaines semaines (26/07/2011)
  2. Lettre de Ségolène Royal: Solidarité avec le peuple Norvégien dans le combat contre toutes les formes de terrorismes (23/07/2011)
  3. Lettre de Ségolène Royal - Un large rassemblement sera utile pour redresser notre pays (18/07/2011)
  4. Intégrale de la troisième twitter interview de Ségolène Royal à l'occasion du 14 Juillet
  5. Les Francofolies 2011: le festival estival qui réunit tous les amoureux de chanson française (14/07/2011)
  6. Ségolène Royal: Je resterai fidèle au bel esprit des primaires et j'en appelle à la liberté de vote (14/07/2011)
  7. Intégrale de la deuxième Twitter Interview de Ségolène Royal (05/07/2011)
  8. Agenda prévisionnel de Ségolène Royal du 2 au 8 juillet 2011
  9. Lettre de Ségolène Royal: Je remettrai en cause en 2012 l'injuste réforme des retraites qui entre en vigueur aujourd'hui (30/06/2011)
  10. Intégrale de la Twitter Interview de Ségolène Royal (28/06/2011)
  11. Intégral de la Twitter Interview de Ségolène Royal (28/06/2011)
  12. Grand beau temps sur le marais poitevin pour la déclaration de candidature de Ségolène Royal - Voici l'histoire de ce site
  13. Ségolène Royal en Ardèche vendredi 24 juin pour proposer une alternative à l’exploitation des gaz de schiste
  14. Ségolène Royal: C'est maintenant que les classes doivent etre maintenues ! (23/06/2011)
  15. L'agenda de Ségolène Royal du mercredi 22 juin au samedi 2 juillet
  16. Ségolène Royal répond à vos questions (18/06/2011)
  17. Agenda de Ségolène Royal et invitation à la déclaration de candidature le dimanche 26 juin dans le Marais poitevin (17/06/2011)
  18. Nous serons tous à Montpellier demain 18 juin avec Ségolène Royal (17/06/2011)
  19. Les engagements de Ségolène Royal concernant les PME (15/06/2011)
  20. Le témoignage de Ségolène Royal au procès de José Bové (15/06/2011)