segorama-segolene-royal

En poursuivant votre navigation sur Segorama, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services.

Ségolène Royal était l'invitée de RTL/LCI/Le Figaro le 20/01/08

{niftybox background=lightgrey}sego_somme.jpg

 

"L'impression d'une fin de règne"

Voir un extrait sur le site de LCI.

Ecoutez l'émission intégrale sur RTL.

Ségolène Royal estime que la présidence de Nicolas Sarkozy "donne parfois l'impression d'une fin de règne" et que l'opinion et l'opposition sont "en droit de demander des comptes". Elle accuse le chef de l'Etat de ne pas tenir ses promesses.

"On a parfois l'impression d'une fin de règne et ça ne fait que sept mois que le président de la République est là", a déclaré Mme Royal au "Grand Jury" RTL/LCI/Le Figaro, assurant avoir "entendu ça (fin de règne, NDLR) sur un marché de Strasbourg".

"Aujourd'hui, on est en droit de demander des comptes", avant d'estimer que "la désillusion est très, très profonde, et notamment parmi les couches les plus défavorisées".

Jugeant que la politique "c'est tenir parole", Ségolène Royal a estimé que le chef de l'Etat devait "expliquer pourquoi il ne fait pas ce qu'il a dit".

"Il se voulait le président du pouvoir d'achat: la vie n'a jamais été aussi chère (...) il ne tient pas parole sur les annonces que les Français ont le plus entendues et auxquelles les Français ont cru", citant notamment la promesse "d'une hausse immédiate de 25% des petites retraites et du minimum vieillesse".

Relevant que le président avait assuré début janvier qu'il ne pouvait pas, pour favoriser le pouvoir d'achat, "vider des caisses qui sont vides", Ségolène Royal a déclaré: "soit il est incompétent, soit il a sciemment menti. Mon hypothèse, c'est qu'il a menti".

Interrogé sur ce que M. Sarkozy avait réussi depuis son élection, elle a estimé que "l'ouverture a été une réussite tactique, c'était bien joué".

{/niftybox}

Actualités - Ségo TV