segorama-segolene-royal

En poursuivant votre navigation sur Segorama, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services.

Ségo TV

Adhérez au PS avant le 31 Mars pour pouvoir soutenir Ségolène Royal lors du prochain congrès

{niftybox background=lightgrey}

"Ne baissez pas les bras... Restez... Ceux qui sont partis, revenez ! Le Parti socialiste va se remettre en mouvement. Les militants seront de toute façon, à un moment ou à un autre, consultés et moi, j'ai confiance, je veux continuer à porter cette espérance qui s'est levée pendant la campagne présidentielle"

Ségolène Royal.
[dailymotion:x1arnp]

Adhérez avant le 31 Mars 2008 pour pouvoir soutenir Ségolène Royal lors du prochain congrès qui aura lieu du 7 au 9 novembre 2008

[dailymotion:x1tanu]

Osons ... pour changer notre avenir!!!

[dailymotion:x1pf0m]

{/niftybox}

Actualités - Ségo TV

Ségolène Royal était l'invitée du 19/20 sur France 3 (19/03/08)

{niftybox background=lightgrey}

"Le remaniement n'est pas à la hauteur"

[dailymotion:x4rxa8]

Ségolène Royal sur France 3

Le remaniement du gouvernement "n'est pas tout à fait à la hauteur de ce que les Français viennent de dire dans les urnes" lors des élections municipales et cantonales, a estimé mercredi soir Ségolène Royal.

Les Français "ont réclamé un changement profond de la politique, des mesures concrètes pour sauver le niveau de vie et pour l'améliorer. On attendait des décisions concrètes ce matin en conseil des ministres".

"On attendait la baisse des impôts sur l'essence pour compenser la hausse du prix de l'essence, la baisse de la TVA sur les produits de consommation pour limiter la baisse du pouvoir d'achat, une revalorisation des petites retraites que Nicolas Sarkozy avait abondamment promis pendant sa campagne, des réformes économiques qui permettent de relancer la croissance". "Ce que j'attendais, c'est une remise en cause du paquet fiscal pour réinjecter de l'innovation, de la recherche dans les entreprises"


Le congrès du PS en novembre

Ségolène Royal a jugé "tardif" le calendrier proposé par la commission de la rénovation du PS pour le congrès du parti, prévu début novembre. "Il ne faut pas attendre novembre pour apporter des solutions alternatives, concrètes aux Français. Ce calendrier paraît tardif. L'opposition a son rôle à jouer dès maintenant". Interrogée sur ses visées sur le poste de Premier secrétaire, qui sera laissé vacant par François Hollande, Ségolène Royal a affirmé "ne pas se mêler des problèmes de calendrier ou d'organisation interne", et avoir "délégué pour cela François Rebsamen".

"Ma responsabilité aujourd'hui, avec d'autres, c'est d'être prête le moment venu pour incarner une véritable alternative à ce qui se passe aujourd'hui dans le pays".

L'alliance avec le centre

Ségolène Royal a défendu sa stratégie d'alliance avec le MoDem de François Bayrou, alors que son appel à des accords "partout" avec les centristes au soir du premier tour des municipales a été très décrié au PS.

"L'attitude qui a été la mienne est la bonne. Il faut tendre la main au centre et au centre-gauche après avoir fait bien sûr le rassemblement de tous nos partenaires de la gauche". "Il faut sortir du sectarisme, de l'affrontement bloc contre bloc. Il ne faut pas avoir peur d'anticiper les nouvelles alliances de demain"
{/niftybox}

Actualités - Ségo TV

Déclaration de Ségolène Royal au soir du 2nd tour: "Message d'espoir" et "Un choix d'élus sérieux"

{niftybox background=lightgrey}
[dailymotion:x4qn3w]

Ségolène Royal constate que "Le mouvement du premier tour s'est amplifié au second" ce qui implique que"nous devons être à la hauteur, des espoirs que les électeurs placent en nous ce soir pour transformer ce vote sanction en vote d'avenir

La gauche doit faire face a ses nouvelles responsabilités "Dans un contexte de profonde inquiétude, nous, élus locaux, devons à la fois protéger, imaginer et surtout réparer ce que le gouvernement a abîmé et détruit au cours des derniers mois. La peur du lendemain s'empare même de celles et ceux qui se croyaient à l'abri".

Ségolène Royal dresse un bilan de la siutation en France "Nous avons aujourd'hui de l'improvisation, du désordre gouvernemental, nous avons une perte de sens, de repères, de valeurs. Nous avons une crise morale, sociale, économique, écologique".

Elle demande en conséquence au gouvernement "de renoncer aux mesures fiscales injustes et d'augmenter les retraites et les salaires, de renoncer au paquet fiscal et de supprimer les franchises médicales. Le gouvernement a dit après le premier tour qu'il entendrait le message, eh bien, qu'il le fasse et qu'il change sa politique et son comportement ".

Pour Ségolène Royal,"il ne s'agit pas d'arrêter des réformes mais de faire de bonnes réformes". "La situation est grave, il faut que le pouvoir se ressaisisse et écoute ce que viennent de dire les Français". 

[dailymotion:x4qoym]
[dailymotion:x4qpe3]
[dailymotion:x4qpn1]

Le choix d'élus sérieux

{/niftybox}

Actualités - Ségo TV

Ségolène Royal était l'invitée de France Inter (10/03/08)

{niftybox background=lightgrey}
[dailymotion:x4oi1n]

Ségolène Royal était l'invitée de France Inter lundi 10 Mars, le lendemain du premier tour des municipales.

Ségolène Royal en appelle aux électeurs du MoDem

Ségolène Royal reproche au président du Mouvement démocrate, François Bayrou, le "grand écart" entre ce qu'il dit et ce qu'il fait à l'occasion des élections municipales.

"J'ai toujours dit, et je le pense plus que jamais, que les Français ne veulent pas d'une opposition de blocs contre blocs".

"Aujourd'hui, quand la France est en difficulté, dans une zone à risques (...), je pense plus que jamais que les hommes et les femmes de bonne volonté" peuvent "faire avancer un pays en mettant les valeurs humaines devant les valeurs financières" affirme Ségolène Royal.

Elle rappelle que François Bayrou, a "signé un appel (de l'hebdomadaire Marianne, ndlr) disant que les valeurs de la République sont en danger", mais n'appelle pas à voter avec l'opposition de gauche là où les électeurs du MoDem serviront d'arbitre.

"A un moment, ce grand écart est compliqué. C'est pour ça que je lance un appel aux électeurs du MoDem. Si les appareils ne veulent pas comprendre ces choses, il faut que les électeurs du MoDem les comprennent", estime Ségolène Royal, qui a plaidé dimanche soir pour des "alliances partout avec le MoDem".

"Je suis convaincue que dans de nombreuses villes, de nombreux départements, les électeurs du MoDem qui voient que la France souffre, sauront faire le bon choix".
{/niftybox}

Actualités - Ségo TV

Ségolène Royal était l'invitée de France Info (11/03/08)

{niftybox background=lightgrey} [dailymotion:x4ofzq]

Depuis 18h, les listes sont déposées pour le second tour des municipales.

Selon les villes, le Modem s’allie avec la droite (comme à Toulouse ou Colombes), avec la gauche (comme à Lille ou Marseille), il se maintient (comme dans certains arrondissements parisiens), ou enfin il ne donne aucune consigne de vote (comme à Strasbourg). L’appel de Ségolène Royal à des fusions PS-Modem partout ne fonctionne donc pas.

Quant aux Verts, à quelques exception près, ils se rallieront au PS, quand celui ci-accepte...

Sur toutes ces questions, Ségolène Royal répond, en direct de Colombes, dans les Hauts de Seine, où elle soutient le candidat socialiste face à une alliance UMP Modem...

{/niftybox}

Actualités - Ségo TV

Ségolène Royal était l'invitée de Guillaume Durand sur Europe 1 (10/03/08)

{niftybox background=lightgrey}[dailymotion:x4ozz5]

Ségolène Royal dénonce: "l'aveuglement d'un pouvoir sourd à ce qu'ont dit les Français dans les urnes

"C'est très frappant de voir cet aveuglement d'un pouvoir qui est également sourd à ce qu'ont dit les Français dans les urnes. Il y a un avertissement très ferme qui a été donné, un vote sanction et le pouvoir ne veut pas l'entendre" estime ségolène Royal à l'antenne d'Europe 1.

"C'est pour ça que dimanche prochain, il faut non seulement confirmer ce vote mais l'amplifier, sinon tout va continuer comme aujourd'hui".

Interrogée sur les accords entre l'UMP et le MoDem souhaités par M. Fillon, Ségolène Royal répond: "un Premier ministre qui a en charge le destin et l'avenir du pays devrait s'occuper d'autre chose que des tractations politiciennes entre appareils".

"Il doit d'abord comprendre ce qu'ont dit les Français dans les urnes. Comme il ne comprend rien, qu'il ne veut rien entendre... Moi je suis choquée de l'arrogance des ministres, de l'arrogance du Premier ministre, de la façon dont il considère que tout va bien, que tout doit continuer comme si de rien n'était"

Mme Royal souhaite que "la gauche se rassemble très fortement" et pense à "s'ouvrir vers les centristes".

Elle ajoute que "chaque voix qui ira à un candidat de l'UMP (...) sera interprétée par le pouvoir en place comme un blanc-seing (...)".

Concernant les relations avec le MoDem, Ségolène Royal affirme qu'"il faut essayer ces accords locaux, mais en faisant appel aux électeurs".

"Les accords d'appareil ne sont pas d'actualité puisque François Bayrou n'y est pas favorable. Je lance un appel aux électeurs du Modem pour que la France aille mieux", et non pas "pour renforcer la gauche".

Lire l'interview intégrale ci dessous:

Guillaume DURAND

Ségolène ROYAL bonsoir, merci d'être avec nous, finalement 24 heures après ce vote, quelle est l'analyse que vous en faites ? Dans le camp de Nicolas SARKOZY tout le monde dit, il n'y a pas eu de sanction et finalement ça ne s'est pas si mal passé que ça.

Ségolène ROYAL

Oui c'est très frappant de voir cet aveuglement d'un pouvoir qui est également sourd à ce qu'ont dit les Français dans les urnes. A la dégringolade de la cote de confiance du président de la République qui veut quand même dire quelque chose…

Guillaume DURAND

Ils avancent les chiffres, ils disent 47% pour la gauche, 45% pour la droite, la différence n'est pas énorme.

Ségolène ROYAL

Oui, sauf que dans les 45% ils mettent les voix centristes, c'est 47,40 pour l'instant. Mais importe cette bataille de chiffres, il y a un avertissement très ferme qui a été donné, un vote sanction et le pouvoir ne veut pas l'entendre…

Guillaume DURAND

Mais il le nie…

Ségolène ROYAL

Attendez, donc c'est pour ça que dimanche prochain, il faut non seulement confirmer ce vote mais l'amplifier, sinon tout va continuer comme aujourd'hui, c'est-à-dire des politiques ultra concentrées, des politiques injustes, des politiques qui mettent la France en panne, qui exacerbent les inégalités, qui dressent les Français les uns contre les autres et je pense qu'aujourd'hui la France est en mauvaises mains et dans un mauvais état. Les Français souffrent de l'explosion des prix, de la baisse du pouvoir d'achat, de la précarité dans le travail, des difficultés à se loger, des impôts nouveaux. Songez que Nicolas SARKOZY et François FILLON ont inventé six impôts nouveaux en huit mois, dont les taxes sur la santé, la TVA qui explose avec les prix qui augmentent, les impôts sur l'essence…

Lire la suite sur DA
{/niftybox}

Actualités - Ségo TV

Ségolène Royal était l'invitée du 20 heures de France 2 (27/02/08)

{niftybox background=lightgrey}
[dailymotion:x4ikhu]

"Je demande à Nicolas Sarkozy moins d'impulsivité et moins d'improvisation"

{/niftybox}

Actualités - Ségo TV

Page 34 sur 34